Démocratie ? Vous avez dit démocratie ?

Revenons aux fondamentaux avant de commenter la réalité viassoise.

Le terme démocratie (du grec dēmokratía, combinaison de dêmos, « territoire » puis « peuple » (en tant qu’ensemble de tous les citoyens de la cité), et kratein (« commander »), désigne à l’origine un régime politique dans lequel les citoyens ont le pouvoir.

Selon la formule d’Abraham Lincoln (16e président des Etats-Unis de 1860 à 1865) prononcée lors du discours de Gettysburg (19 novembre 1863) la démocratie est « le gouvernement du peuple, par le peuple, pour le peuple ». Ce discours de Lincoln est un modèle du genre que chaque politicien devrait avoir à coeur de suivre : 269 mots en tout ! C’est l’une des définitions  couramment reprises, notamment dans l’article 2 de la Constitution de 1958 de la Cinquième République française.

 

Voltaire, aussi, au siècle des Lumières avait défini ce qu’il appelait le despotisme éclairé, à propos des modes de gouvernement de Frédéric II de Prusse et de la tsarine Catherine de Russie. Pour lui ce gouvernement monarchique était caractérisé par la formule «  Rien par le peuple, tout pour le peuple ». C’est bien une monarchie de droit divin (Rien par le peuple) avec une volonté de faire le bonheur du peuple ( Tout pour le peuple).

Les sciences politiques distinguent au moins trois modes de fonctionnement de la  démocratie dans l’époque moderne.

La plus simple, et la plus conforme à l’esprit des Grecs anciens, est la démocratie directe : les citoyens se réunissent pour élaborer et approuver les lois qui régiront leur communauté. Nul besoin d’élus, inutilité des représentants, chaque citoyen est responsable et s’investit dans la conduite des affaires de la Cité. Nous trouvons ce genre de fonctionnement dans des cantons suisses, dans la région du Rojava en Kurdistan syrien, et anciennement dans des communes autogérées d’Andalousie dans les années 1936-39. Bien entendu, cela suppose des effectifs limités pour pouvoir fonctionner correctement.

La démocratie participative se réfère à la précédente en gardant le pouvoir directement aux citoyens pour élaborer les lois et participer aux affaires de la Cité. Les citoyens désignent des représentants (des élus) qui doivent rendre des comptes à propos de leurs actions et être toujours à l’écoute des habitants sous forme d’ateliers coopératifs ouverts à tous.

La démocratie représentative se caractérise par l’élection de citoyens qui représentent leurs concitoyens et gèrent les affaires de  la commune en lieu et place des habitants. Les élus ne sont pas responsables devant les habitants qui ne peuvent les sanctionner que lors des élections suivantes. Le système français est basé sur cette démocratie représentative dans lequel l’élu n’a de comptes à rendre à personne et surtout pas à ses électeurs !

La démocratie fonctionne avec la politique qui consiste à faire des choix d’actions dont l’objectif est « la recherche du bonheur dans la Cité », en ayant toujours présent à l’esprit la satisfaction de l’intérêt général des habitants  et non pas l’intérêt particulier de quelques-uns.

Redescendons de ces hauteurs philosophiques sur le plancher des vaches, autrement dit la commune de Vias.

Depuis 2014, nous vivons selon un régime, comme disait Voltaire, de despotisme mais pas du tout éclairé ! Élu par le peuple (bien sûr, nous sommes en démocratie élective), mais rien pour le peuple, tout a été décidé pour les intérêts privés d’entreprises et de promoteurs. La participation des habitants se limite à un référendum à propos d’un sens unique,  référendum qui se voulait un plébiscite mais qui fut un échec retentissant (un peu comme la dissolution Juppé-Chirac de 1997 qui amena Jospin au pouvoir). La majorité actuelle n’a pas respecté le contrat moral passé avec les Viassois.

Les listes actuellement en présence doivent se prononcer sur leur philosophie à propos de la démocratie : veulent-elles une démocratie participative ou seulement une représentativité remise en cause chaque 6 ans ? Veulent-ils un fonctionnement participatif avec des ateliers coopératifs, des réunions semestrielles pour rendre compte des actions passées et à venir ou se préoccuper d’intérêts particuliers en continuant les privatisations et le opérations immobilières ? Veulent-ils être élus PAR le peuple et POUR le peuple ?

Publié dans Non classé | 2 commentaires

La ballade du Cigal

     La ballade du Cigal

Lo cigal ayant patienté tout l’été
Se sentit tout excité
Quand il apprit que le chantier
De la salle de sport était terminé.
Il fut ravi et s’extasia,
Quand on lui rapporta
Qu’avec tous les viassois
On l’inaugurait à quelques jours de là.
Notre cigal en vérité,
Sportif, athlète confirmé,
Etait ravi de contempler
Ce qu’on faisait de ses deniers.
Quelle ne fut pas sa déconvenue,
Quand une fois qu’il fut venu
Il comprit qu’il était en fait
En plein meeting du sieur Dartier …

S’il est fréquent qu’une inauguration
Soit utilisée pour bétonner une élection
Il est curieux de constater
Qu’à Vias c’est le contraire qui est arrivé …

Publié dans Non classé | 4 commentaires

Cours de statistiques pour les nuls

Monsieur le Maire se lance dans la campagne pour un second mandat. Pris de court dans la même semaine par l’annonce de la création d’une association Vias Pluriel dont l’objet est la constitution d’une liste pour les prochaines élections municipales et par la démission « soudaine » de 3 des membres du Conseil Municipal dont la première adjointe, l’adjoint à la culture et une conseillère municipale qui annoncent eux aussi partir en campagne, le maire a voulu réagir en diffusant un tract « bilan » de son mandat puis en réunissant quelques journalistes pour une conférence de presse. Comme à son habitude, habile dans ses propos, le maire, entouré des quelques irréductibles qui lui restent, a essayé de justifier son bilan et d’y associer les démissionnaires, leur envoyant au passage un « si ils ont attendu 5 ans et 6 mois et qu’ils ont voté, pendant cette période, nos projets c’est qu’ils y étaient favorables ». Les  Viassois(e)s ont largement commenté cet événement qui est, il faut bien le dire, exceptionnel pour notre commune. Cela fait 4 démissionnaires, avec un premier au début du mandat, au bilan de Jordan Dartier, ce qui n’est pas rien pour quelqu’un qui dit travailler avec ardeur au bien-être de ses habitant(e)s et pour l’intérêt général. Monsieur Dartier a divisé, pour ne pas dire dressé les viassois(e)s (les un(e)s contre les autres). C’est une situation unique dans l’histoire (à portée de mémoire humaine du moins).

Sans passer point par point, l’ensemble de ses propos, l’un d’entre eux mérite d’être corrigé. Après avoir énuméré la liste des travaux, expliqué encore que l’endettement n’existait pas à Vias, il évoque les statistiques du bilan sécurité et la délinquance.

Sans commenter les chiffres réels que nous ne connaissons pas, ni relativiser le travail, souvent ardu, des agents de la police municipale, monsieur le Maire, qui a ce don de faire croire ce qu’il décide de faire croire, annonce une baisse de la délinquance à Vias, entre 2018 et 2019, de 40 %, correspondant à  la baisse de 30% d’atteintes volontaires à l’intégrité physique (soit aux personnes) et de 10% de celle d’atteintes aux biens. On peut constater effectivement une baisse sensible, mais pas besoin de statisticien pour comprendre que ce pourcentage total annoncé est faux (Il ne peut pas être inférieur à 10% ni supérieur à 30%). En voici la preuve…

Imaginons, une personne maladroite qui fait la vaisselle. Sur 100 assiettes elle en casse 30 et sur 100 verres, elle en casse 10, est-ce que, pour autant il y aura 40% de vaisselle en moins ? Bien sûr, que non. Il va falloir réagir et trouver quelqu’un d’autre pour le lavage, mais cela ne fait, si l’on peut dire, que 40 éléments de vaisselle en moins sur les 200, soit 20% de moins (la moitié du chiffre annoncé) ! A noter le résultat dépendra aussi et c’est très important du nombre des actes de délinquances de chaque catégorie et ceci pour les 2 années, ce que, malignement le Maire n’indique pas !

Ainsi, monsieur le Maire, déforme la vérité quand il tente d’expliquer, depuis le début de son mandat, que la commune ne s’endette pas et que tout va bien à Vias, les chiffres et les personnes….

25/9/2019

 

Publié dans Non classé | 5 commentaires

VIAS, VILLAGE DE CAMPAGNE

Il a peut-être suffi que Patrick Houlès se déclare candidat aux élections municipales (de mars 2020, rappelons-le) pour que ça commence à se bousculer au portillon.

Si le 4 septembre, l’équipe et l’association Vias Pluriel se présentaient aux Viassois à la salle de la vigneronne, voilà qu’en l’espace de quelques jours nous avons eu droit à : une démission, une candidature et, plus attendu, un désir de rester encore six ans !

Le tract de Olivier Cabassut, peut être perçu autant comme une justification que comme un règlement de compte. Les pendules sont remises à l’heure de façon assez « brute » et laissent supposer un ras-le-bol de feu notre adjoint à la culture.

Notons que dans son rôle, O. Cabassut nous a régalé par de magnifiques spectacles à l’Ardaillon, (bon, heuh, surtout la première année quand même).

Par contre chacun appréciera à sa façon le « délai » qu’il lui a fallu, à lui et à sa co-équipière, pour réaliser leur erreur en suivant Me Dartier : cinq ans et demi, ce n’est plus de la patience, c’est de l’aveuglement !

Surtout si l’on pense que ces deux démissions dans la foulée de celle de M Martinez, auraient fini par mettre un terme aux excès et débordements qu’ils reprochent à présent à M Dartier … (un excès de démissions aurait provoqué des élections anticipées, et sauvé Vias du chaos)

Moins surprenant aura été le dernier tract, émanant de l’équipe « Dartier ». Un peu à la remorque sur ce coup, il nous annonce son désir de repartir à la conquête de Vias, dans un flot d’auto satisfactions qui aura peut-être du mal à convaincre :

Il évite les sujets qui ont beaucoup fâché dernièrement : la dette record de plus de 12 millions d’euros, et la construction aussi anarchique que frénétique à laquelle il livre Vias sans scrupules.

Voilà en tout cas l’électeur au courant : La campagne est lancée ! Vive le débat démocratique, pourvu qu’il reste aussi correct que serein.

Publié dans Non classé | 2 commentaires

Premiers échos de campagne

Le 4 septembre 2019 à 18 heures 30, à la salle de La Vigneronne, la toute nouvelle association de VIAS PLURIEL se présentait aux Viassois.

C’est devant une assistance trop nombreuse pour cette salle que sa Présidente a dévoilé les objectifs de cette nouvelle association Viassoise.

Celle-ci est constituée d’une équipe qui se réunit depuis maintenant 8 mois, pour préparer une liste aux prochaines élections municipales en mars 2020.

Pour préserver l’union de ses membres, l’association ne se réclame d’aucune appartenance politique ou autre. Elle existe par elle-même pour Vias, les Viassoises et les Viassois.

VIAS PLURIEL veut garder la particularité de rassembler des personnalités Viassoises dans leur diversité avec pour objectif de proposer une gestion pour la sauvegarde du Patrimoine et pour l’avenir des finances de la commune et cela dans le plus grand respect de toutes les Viassoises et de tous les Viassois.

 

A Vias mon Village nous nous félicitons de la création d’une association dont les objectifs sont si proches des nôtres.

Nous souhaitons une pleine réussite à VIAS  PLURIEL première à se dévoiler, un peu, devant les Viassois.

Nous suivrons ces personnes et les interrogerons au fil des mois qui viennent et vous tiendrons informés de nos éléments de réflexions.

6/9/201

Publié dans Non classé | 2 commentaires

Les enfants, allez jouer ailleurs !

Publié dans Non classé | Un commentaire

VIAS, VILLAGE A VENDRE ?

Publié dans Non classé | 11 commentaires

Supprimé des listes électorales, ça arrive …

Voter, c’est un devoir de citoyen(ne)s. Pour accomplir ce devoir, il faut remplir certaines conditions mais il faut aussi s’assurer de ne pas avoir été victimes d’une suppression sur les listes électorales.

Les électrices et les électeurs Français sont appelé(e)s aux urnes pour élire leurs conseillers municipaux et donc leurs maires les dimanches 15 mars pour le 1er tour et 22 mars 2020 pour le second tour.

Et oui, les élections municipales sont pour bientôt.

Pour voter, ils et elles doivent, ainsi que les ressortissant(e)s d’un autre Etat membre de l’Union européenne, avoir déposé une demande d’inscription sur les listes électorales. Cette demande peut être faite jusqu’au 7 février 2020 (soit jusqu’au sixième vendredi avant le scrutin)

A chaque élection, des citoyen(e)s ont la désagréable surprise de constater le jour du vote qu’ils ou elles ont été rayé(e)s des listes électorales pour des raisons diverses et sans en avoir été informé(e)s.  Le   recours devant le Tribunal administratif est une maigre consolation quand l’élection est passée. Il est donc vivement conseillé que les citoyen(ne)s qui ne sont pas en possession de leur carte électorale vérifient auprès de la mairie qu’ils ou elles y sont bien inscrit(e)s.  Cette vérification devant se faire également avant le 7 février 2020.

Un petit rappel de la loi, s’impose. Les conditions à remplir pour voter sont :

  •                     Avoir au moins 18 ans la veille du jour de l’élection (ou la veille du 2e tour de l’élection)
  •                     Être français (né(e)s en France ou ayant obtenu la nationalité Française)
  •                     Jouir de ses droits civils et politiques.

Les Français(e)s qui ont accompli les formalités de recensement à 16 ans sont inscrits automatiquement sur les listes électorales .

De même l’obtention de la nationalité Française obtenue en 2019 permet l’inscription automatique sur ces mêmes listes.

Les citoyens européens résidant en France peuvent s’inscrire sur les listes électorales complémentaires de leur mairie pour pouvoir voter aux élections européennes et municipales

Il est possible de s’inscrire :

  •                     soit à la mairie de votre domicile,
  •                     soit à la mairie d’une commune dans laquelle vous êtes assujetti aux impôts locaux (taxe d’habitation, contribution foncière des entreprises, taxe foncière sur les propriétés bâties ou non bâties) depuis au moins 2 ans.

D’autres cas existent et pour avoir plus d’informations (voir autres infos « Elections »)

Votez, faites voter mais assurez-vous que vous pourrez bien le faire !

Quant aux candidats, ils auront jusqu’au jeudi 27 février pour se déclarer officiellement. A Vias, commune de plus de 1.000 habitants, les conseillers et conseillères communautaires, seront élus en même temps. Ils et elles siègeront à l’Agglomération Hérault Méditerranée.

22/7/2019

Publié dans Non classé | 5 commentaires

Dilapidation du Patrimoine Viassois

Attention tous les conseillers municipaux de la majorité (très courte, il est bon de le rappeler) sont en train de vendre tous les biens communaux de Vias.

Pendant la campagne électorale Monsieur Dartier et toute sa liste avaient promis aux Viassoises et aux Viassois que rien ne serait fait sans leur accord ……..

COMMENT, devenus conseillers municipaux, peuvent-ils vendre des terrains appartenant aux Viassois, terrains situés entre le gymnase et l’école alors qu’il a été réalisé et prévu déjà de nombreux nouveaux logements sur Vias ?

Ces terrains représentent une magnifique réserve foncière lorsqu’il sera l’heure d’agrandir le gymnase ou (et) l’école pour accueillir tous les nouveaux enfants.

POURQUOI vendre ces terrains ? Quel est le but ?

Viassoises, Viassois faites circuler très largement cet article, allez signifier en Mairie votre désaccord sur le registre de l’enquête publique qui a lieu en cette période de vacances jusqu’au lundi 5 août.

  • A noter : ce sont les parcelles BV210, BV205 et BV258 (et non pas BV285 comme indiqué sur l’Avis d’enquête publique)

23/7/2019

Publié dans Non classé | 4 commentaires

CANICULE ET MAIRIE DE VIAS

Nombreux furent nos articles où nous déplorions le scandaleux non respect, par Monsieur le Maire et les élus majoritaires, de la préservation du patrimoine végétal de Vias. Juste quelques rappels :

  • – Suppression de toute végétation sur la place entre la rue Racine et la rue des Remparts et goudronnage.
  • – Suppression de toute végétation sur la placette … et goudronnage.
  • – Suppression de TOUS les pins maritimes de la place des écoles remplacés par quelques micocouliers en bien mauvais état.
  • – Suppression de l’espace arboré de la place de la Treille et goudronnage avec plantation de micoucouliers. (semblerait-il)
  • – Suppression de l’espace arboré le long de l’avenue du Général de Goÿs et goudronnage sans aucune plantation.
  • – Suppression des deux superbes Lauriers Roses en face de la Vigneronne.
  • – Suppression du jardin de la Vigneronne et dallage sans aucune accessibilité.
  • – Suppression de la superbe allée de Lauriers Roses sur toute la longueur de l’Avenue de la Mer remplacée par des plots en plastique.

… et chacun a sans doute à l’esprit, d’autres exemples à ajouter …

Nous avions dénoncé le désastre environnemental qui n’est pas sans effets sur la santé des Viassois. Et depuis 2 jours de canicule on entend à la radio, à la télé, des reportages sur la nécessité de végétaliser nos villes et d’éviter le goudronnage intensif.

Si certaines sont citées en exemple, Vias mérite d’être citée en CONTRE exemple !

Monsieur le maire a beau jeu d’ouvrir les portes de l’Ardaillon climatisé aux personnes en péril, c’était avant qu’il fallait penser à notre santé.

Publié dans Non classé | Un commentaire