Elections, piège à … questions

Mars 2020. Le virus a déjà frappé, les écoles sont fermées, la pandémie se propage… Le gouvernement fixe la date du 1er tour des élections municipales au Dimanche 15 Mars et le 16 décrétera l’état d’urgence sanitaire pour Mardi 17 Mars, avec confinement.
Les citoyens, surtout les plus vulnérables, s’interrogent : faut-il aller voter ?
Bilan à Vias : 1 643 électeurs, soit 35,42% du corps électoral ne se sont pas déplacés !
Question : cette abstention a-t-elle altéré la sincérité du scrutin ?
Une autre question et non des moindres : dans quelle mesure la tenue de ces élections a-t-elle accéléré la propagation du virus ?

Résultats du 1er tour à Vias :
– Union viassoise (J. Dartier) : 52,38%.
– Vias naturellement ( O. Cabassut) : 29,85%.
– Vias pluriel (E. Cerneau): 17,77%.

Le 5ème bureau prive les viassois(e)s d’un second tour.

 

Sur les 5 bureaux de vote, les résultats du 5ème bureau ( Littoral, Côte-Ouest) interpellent :
– Union viassoise : 70,75%.
– Vias naturellement : 18,92%.
– Vias pluriel : 10,32%.

 

 

Question : l’avenir nous apportera-t-il des explications sur les résultats étonnants du 5ème bureau ?
Si les résultats du 5ème bureau s’étaient situés dans la logique des 4 autres bureaux (Vias intra-muros), il y aurait eu un second tour à Vias…

La gestion actuelle de la commune peut-elle s’inscrire dans la continuité du 1er mandat ?

Le virus a provoqué un violent séisme, à la fois sanitaire, social et économique.
Et pendant ce temps-là, les problèmes de la planète, dont nous avons tous une part de
responsabilité, s’amplifient : la biodiversité régresse engendrant les pandémies, le
réchauffement climatique s’accentue, la montée de la mer devient menaçante…
Si nous poursuivons notre modèle de développement actuel, les mêmes causes
provoqueront inévitablement les mêmes effets…

Quel sera le monde d’après à Vias ???

21/6/2020

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Elections, piège à … questions

  1. Le Beffroi dit :

    L’hérésie du maintien des élections le 15 mars ne sert pas de leçon; le 28 juin le gouvernement recommence la même erreur Pourquoi?
    Tout simplement parce que la constitution obligerait le gouvernement à recommencer intégralement les 2 tours pour toutes les communes….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.