La lettre des atténuateurs de houle, dans son intégralité…

La lettre magique par laquelle le Préfet autorise l’installation d’atténuateurs de houle est enfin parvenue aux Viassois, promise le 18 janvier nous en avons connaissance le 26.

Cette lettre n’est en effet pas une grande voyageuse.

Émise dans les services de la Préfecture le 8 janvier 2020, elle n’est à la Mairie de Vias que le 13 janvier, mais fort opportunément citée le 18 janvier lors du débat pré-électoral organisé par les associations des propriétaires de Côte Ouest.

Jordan DARTIER, excellent comédien lance à l’assistance : Il faut être tenace, ne jamais rien lâcher, la preuve. Je viens de recevoir en Mairie un courrier du préfet nous autorisant à installer des atténuateurs de houle.

Par 2 fois, en une semaine, dans la presse Jordan DARTIER se félicite d’avoir obtenu “une autorisation d’installer des atténuateurs de houle”.

En fait dans ce courrier signé du préfet mais élaboré par la DREAL, Direction des Risques Naturels, 80% du texte est une mise en garde sur l’inefficacité des travaux envisagés par le Maire, le financement de ses travaux devant être assumés par la commune ou l’AGGLO, mais l’Etat impose un suivi technique très strict, lui laissant un droit de veto à tout moment de l’opération.

Rappelons que le coût estimé de l’opération est à minima de 5 millions d’Euros.

En bref, un joli coup d’esbroufe de la part de notre cher Maire lui permettant de faire des promesses électorales qui ont toutes les chances de rapidement être abandonnées après le 22 mars.

27/1/2020

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

3 réponses à La lettre des atténuateurs de houle, dans son intégralité…

  1. Foltaire dit :

    La vérité, toute la vérité, voilà une exigence indispensable pendant la présente campagne électorale. Cette lettre des services préfectoraux doit être portée à la connaissance de tous les électeurs viassois …

  2. Anonyme dit :

    Quel mytho !!!! Il va un peu vite en besogne le « Maître » de Vias
    Même s’il se contredit un peu le Préfet dit que ses services instruiront une demande. Il me semble qu’instruction n’est pas synonyme d’acceptation.
    En tout cas les services de l’Etat ont bien compris que les chances de réussite étaient proches de zéro car l’Etat, qui pourtant galère avec les boudins géotextiles, ne mettra pas un € dans le projet.
    De plus ils veulent un suivi sur 10 ans, autant dire une éternité.
    Vu les relations entre Dartier et les autres maires de la CAHM, et de son Président en particulier, la CAHM acceptera-t-elle de sacrifier la taxe GEMAPI dans un système avec aussi peu de chance de succès ?
    Si il est réélu Dartier fera-t-il encore un emprunt pour financer ce projet ?
    Dans tous les cas les Viassois paieront encore une fois pour voir.
    Il est vrai qu’après les 7 millions jetés à la mer en 2015 Dartier n’est pas à ça près.

  3. Harrypouchous dit :

    Entre la tempête Gaïa qui a bien attaqué la côte sur Sète, montrant les limites de ce dispositif, et la lettre qui ne fait mention que d’un accord « à étudier la demande » d’atténuateurs de houle … la valeur des ces engagements ne vaut plus grand chose.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.