Vias, ville propre

Sur ce thème la municipalité veut sensibiliser la population en mettant en exergue les chiens « crotteurs » et en brandissant la menace d’une punition via un PV de 68€. Elle souligne ainsi qu’elle effectue des travaux qui embellissent Vias et que la population se doit de suivre son exemple.

Justement, la municipalité doit montrer l’exemple avec plein d’autres actions que le bling-bling.

Qu’en est-il de la circulation des vélos dans le village, avec Farinette, c’est quand même le seul mode propre dans l’avenir ?

Quelles sont les actions pour favoriser les transports en commun, notamment pour desservir la station balnéaire ? La navette d’été subit les bouchons (et coûte cher aux usagers).

Quid de la relation avec l’aéroport, la gare de Vias pour la desserte TER, la gare d’Agde et la future gare de Villeneuve pour les TGV qui méritent une politique « intermodale » pour faciliter les accès pour les touristes, surtout étrangers ?

Il faudrait ne pas créer que des zones minérales, le futur en ville serait de favoriser des zones « vertes » qui, outre le rôle de poumon, pourraient  inciter les citoyens à cultiver des jardins de proximité et partagés pour une production locale.

Quand on crée des parkings pour voitures, penser à créer des emplacements pour voitures électriques avec bornes de recharge et, pourquoi pas, pour les vélos à Assistance Électrique.

Sur ces mêmes parkings, créer un vrai réseau d’évacuation des eaux pluviales, dimensionné à nos averses cévenoles, avec bac séparateur d’hydrocarbures pour préserver la nappe phréatique des pollutions.

Autres gestes pour un avenir plus sain et propre, remplacer les arbres adultes abattus par un nombre 1,5 à 2 fois plus nombreux pour que dans le futur cette action ait un impact positif. En France il y a en moyenne 450 arbres de plus de 10 cm de diamètre pour un habitant mais ce chiffre est fragile.

Par tous ces  exemples (et il en existe certainement d’autres) de gestion responsable de l’avenir de notre territoire accompagnés de démarches éducatives, nous donnerions envies aux citoyens et aussi et surtout aux enfants de respecter ce slogan « Gardons notre ville propre » et de se sentir responsable, démarche certainement plus productive car concerne tout le monde que la punition qui ne touche qu’une petite partie de la population.

 

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

5 réponses à Vias, ville propre

  1. Foltaire dit :

    Le contraire de la propreté, c’est la saleté. Il y a celle qui est visible ( ex. les crottes de chien) mais surtout celle qui ne l’est pas, comme le souligne l’article ci-dessus, en particulier la pollution liée aux moteurs thermiques.
    A Vias, la transition écologique qui consiste à décarboner notre quotidien est totalement ignorée. La commune s’est dotée d’un parc automobile récent et nombreux, mais aucun véhicule électrique ! Aucun panneau solaire non plus sur les bâtiments publics et pas de projet d’équipement photovoltaïque d’espaces en friche. Aucune piste cyclable réalisée au cours des dernières années…
    Et pendant ce temps-là le réchauffement climatique se poursuit, la mer monte…
    « Notre maison brûle, mais nous regardons ailleurs »…

  2. Guy SOUTEIRAT dit :

    « Vias Mon Village » vous avez oublié de parler de propreté à la côte-ouest qui ressemble en été à une décharge. Nous sommes toujours les oubliés. ATTENTION LES RÉSIDENTS VONT REVÊTIR NOTRE CÔTE-OUEST D’UN GRAND GILET JAUNE !

  3. Harry Pouchous dit :

    Soulignons toutefois une initiative louable. Responsabiliser les propriétaires de chien par le biais d’un clin d’oeil humoristique est une bonne chose. Sachant très bien que cela n’aurait jamais suffit, le rappel à l’ordre de la contravention est obligatoire. Pour les reste, effectivement, le travail sur la propreté ne s’arrête pas là.

  4. biker81 dit :

    Quelques crottes de chien fait couler de l’encre mais avez vous vu le chemin du Clôt?
    les fossés plein de branches coupées par les riverains et qui ne les ont pas ramassé. plus tout ce qui est jetés par les touristes. De plus pas de trottoir pour les enfants mais des voitures mal garées partout même avec des panneaux de stationnement interdit mais pas de PV , je me demande a quoi sert la police municipale…..
    Le camping du Farret a un grand portail pour permettre en cas de feu de sauver des gens et des Mobil homes mais les gens se garent devant le portail qui a un panneau stationnement interdit alors a quoi sert la police municipale…. et cela sur 200 mètres environ, plus loin je n’ose pas y aller la rue étant si peu large que l’on risque se faire renverser car les voitures roulent très vite. Finalement nous vivons dans une rue « taudis ». Alors vos crottes je m’en contrefous……

  5. biker81 dit :

    Et les places de parking pour les handicapés pfffft disparues, peinte en noir par le loueur de vélos…………Je l’ai vu et filmer en train de peindre en noir les deux places…….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.