Laisse Béton

On dit généralement qu’ « en France lorsque le bâtiment va  tout va ».

Cela correspond au BTP à savoir bâtiments et travaux publics.

Qu’en est-il exactement à Vias où de très nombreux chantiers sont en cours et d’autres sur le point de se terminer après avoir duré une éternité ?

Vias Plage poursuit son déversement de béton et rien n’est précisé sur la fin des travaux.

Certains commerçants commencent à remettre en ordre leur commerce pour une ouverture

prochaine qu’ils espèrent proche.

La halle aux sports semble se terminer mais sa mise à disposition n’est pas fixée . Certaines

Associations ont été averties que dans tous les cas elle ne le sera pas avant septembre car le personnel du service des sports sera réquisitionné aux jeux de plage de juillet et août 2019.

Quant aux constructions d’appartements, hormis celui en construction en face des tennis, de

très nombreux autres permis de construire ont été délivrés par la mairie mais contestés (en

centre ville et sur Vias Plage). Le démarrage de ces constructions est soumis à attente de

verdicts par divers tribunaux.

 

Vias peut espérer encore cette année, ne pas être

entouré de ces gigantesques immeubles qui déformeront le paysage et la vue de certains riverains.

Cela ne doit pas réconforter nos élus car les « primes » et « impôts » liés à ces constructions ne peuvent pas être perçues. Cela contrarie certainement nos élus dans l’élaboration de leurs comptes en espérant que de nouveaux prêts relais ne soient sollicités.

 

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à Laisse Béton

  1. Harry Pouchous dit :

    Allez gentils viassois, serrez-vous donc encore un peu, il faut bien que les bétonneurs gagnent leur vie …

  2. lo cigal bétonnisé dit :

    Et comment que je vais faire pour me nourrir, moi, lo cigal ?
    Vous avez déjà vu un cigal sur du béton ou même sur des palmiers ?
    Nous, les cigales, on se nourrit de la sève des arbres du Midi comme les amandiers, les oliviers, les pins, même les micocouliers comme ceux plantés sur les parkings des écoles publiques (le seul éclair d ‘intelligence en matière de biodiversité depuis 2014 de la part de la municipalité actuelle ).
    Pas d’arbres méditerranéens, donc pas d’insectes et bien sûr pas d’oiseaux ! Vous avez déjà vu une mésange ou une pie nicher dans un palmier ?
    Et si vous comparez les prix : avec les 1500€ d’un palmier comme ceux de Farinette (vous savez ceux qui sont à peine emplumés), vous avez toute une bande de micocouliers sympas.
    Mais pour cela il faut être sensibles à la biodiversité méditerranéenne …
    Lo cigal aime bien aussi les pistes cyclables ombragées, mais c’est une autre histoire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.