Avenue du Général De Goÿs

On ne va pas tarder à lire sur les panneaux d’affichage de la Mairie, sur Vias Méditerranée, sur Hérault Tribune, …  : « L’Avenue du Général de Goÿs c’est fait ! »  Mais on ne nous dira pas que rien n’avait été prévu pour les cyclistes, que contrairement à ce qui avait été écrit, il n’y a aucune création de places de stationnement.

MAIS SURTOUT on ne nous dira pas que,  comme toujours, contrairement à ce qui a été dit, les arbres du petit square à l’angle de la rue des Sophoras ont été coupés et que dans la partie Est de l’avenue il a fallu défaire et refaire tous les trottoirs au niveau de l’impasse des Mimosas, de l’impasse des Mésanges car, tout simplement, sur le plan de la Mairie, les descentes pour personnes à mobilité réduite n’étaient pas indiquées !!!!

Qui a suivi les travaux pendant la réfection de cette avenue ???

Mais il est vrai qu’en ce moment à Vias…

FAIRE ET DEFAIRE C’EST TOUJOURS TRAVAILLER !!!!!

2/4/2019

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

4 réponses à Avenue du Général De Goÿs

  1. Pierre PISTRE dit :

    En effet une fois de plus quid du stationnement non seulement avenue du général de GOY mais également dans son prolongement chemin de la pue ainsi que des rues adjacentes . Ce défaut de stationnement y compris pour les personnes handicapées voire agées ainsi que des personnes venant nous rendre visite va bien sûr faire la joie de certains policiers municipaux zélés non seulement aux ordres mais dont le discernement ne semble pas le premier critère quand à leur recrutement et c’est peu dire !
    Il me paraît opportun de prévoir une pétition afin d’informer le sous préfet de cette situation en sa qualité d’autorité de tutelle afin qu’il remédie à cette situation d’une part et que le cas échéant nous puissions contester les procès verbaux à venir devant le tribunal de police dans un premier temps et si nécessaire car souvent nous avons à faire à des autistes en la matière par devant le tribunal d’instance de BEZIERS en second lieu . C’est une façon de mettre chacun devant ses responsabilités car nous ne sommes pas que des cochons de payeurs conviés de temps à autre à choisir la peinture et le papier peint sur bien sur un catalogue préalablement choisi par d’autres sans aucune consultation préalable comme c’est malheureusement trop souvent le cas depuis de trop nombreuses années Hélas!

  2. Lo cigal historien dit :

    Respectons la mémoire de ce militaire, ayant vécu son enfance à Vias.
    Louis de Goÿs de Mézeyrac, issu d’une ancienne famille de la noblesse du sud de l’Auvergne et du Vivarais, grandit à Vias, dans l’Hérault. Sa mère, veuve jeune, élève seule ses sept enfants.
    En 1895, il reçoit de la commune une bourse pour assurer ses études à l’École Spéciale Militaire de Saint-Cyr. Il s’intéresse aux progrès de l’aviation et à ses possibles applications dans le domaine militaire. Il est promu chef de bataillon en novembre 1914 et se voit chargé par le général Joffre de l’organisation d’une aviation de bombardement.
    IL faut donc écrire « général de Goÿs » sans oublier le tréma sur le « y », ce qui permet de prononcer « Go-is ».
    D’ailleurs, même le bulletin municipal paru ces jours-ci , commet la même erreur orthographique.

  3. Lo cigal en vélo dit :

    Alors, Jordan, tu nous les fais quand ces pistes cyclables ?
    Tu sais, ce sont ces machins qui permettent aux vélos de rouler en toute sécurité ; d’ailleurs tes petits copains de l’Union Viassoise avaient inscrit dans leur programme de 2014 qu’ils allaient favoriser « les déplacements doux » ! Bon d’accord, c’était de l’électoralisme pur jus et tu t’es empressé d’oublier tout cela (comme les brise-lames pour la côte Ouest) …
    Tes prédécesseurs à la Mairie avaient construits plusieurs km de pistes cyclables comme le long de la route qui traverse Vias. Toi, rien, pas le moindre cm à se mettre sous le pneu.
    Toi c’est plutôt bagnole-béton-goudron et palmiers.
    Mais, à y regarder de plus près, il semble bien que la largeur des nouveaux trottoirs du boulevard Gambetta et de l’avenue du général de Goÿs peut permettre de définir un espace partagé entre vélos et piétons. Ce serait sympa comme organisation, qu’en penses-tu ?
    Et vaï, je te lance un défi : tu pars de la gare de Vias, à l’arrivée du TER 876955 à 14h02, avec la majorité municipale et le comité des sages, tous en bécanes, et vous allez, un samedi, jusqu’au camping de Giner, en vous faisant filmer par le service communication de la Mairie. Tu verras que ça manque un peu de pistes cyclables douces et sécurisées.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.