Dette et Démocratie …

Un article récent de VmV concernant l’endettement de la commune de Vias a précédé une publication (source JDN) sur la page de « T’es de Vias si ». Cette dernière confirme bien la situation financière très inquiétante de notre commune. La réponse d’une adjointe qui se veut rassurante précise que notre station littorale, par son économie touristique, mérite des investissements pour continuer à être attrayante. Jusque-là, il n’y a rien à dire. Effectivement, entreprendre des rénovations, rendre la commune plus agréable, plus vivante, plus accessible, était nécessaire pour les Viassois(e)s, les vacanciers et indispensable pour se projeter vers l’avenir. On pourrait dire que Vias est une commune partagée : il y a Vias, la ville ancienne et Farinette, la partie située au sud du canal du Midi qui a connu une extension démesurée depuis un peu plus d’une trentaine d’années, mais ce n’est pas tout : Vias est fractionnée en 3 car il y a aussi la Côte Ouest où de nombreuses inquiétudes, néanmoins prévisibles, relèvent du casse-tête chinois et pour lequel bien malin sera celui qui détient la solution miracle. Trois entités, trois populations et trois nécessités criantes qui ne demandent qu’à être considérées toutes avec le même égard. Voilà, donc un village avec plus de 6000 âmes qui va se retrouver à devoir payer une dette colossale, mais dont la plupart des contribuables sont, sinon indifférents, en tout cas, bien loin de profiter à plein temps des infrastructures surdimensionnées qui sont réaliséees, notamment Avenue de la Méditerranée. De plus, la capacité d’accueil qui avoisine les 60 000 personnes n’est pas extensible à souhait et donc restera identique. Alors à qui et à quoi sert cette démesure ?


A Vias, la Halle des Sports sera sans doute plébiscitée, elle était souhaitée et prévue par tous les candidats aux municipales. Mais à part cette belle réussite, la commune demeure en l’état et les investissements faits à Farinette vont bien compromettre les différents projets d’urbanisme indispensables. Bien courageux sera celle ou celui qui se hasardera à prendre la relève ou bien, elle ou il, devra bénéficier d’une certaine confiance et compréhension de la population… Qui pouvait s’attendre à un tel héritage ? D’autant que les chiffres d’endettement sont ceux de 2017 et que nous ne savons pas encore ce que sera la suite… Pourtant, l’administration territoriale de la République dans la loi précise que « le droit des habitants de la commune à être informés des affaires de celle-ci et à être consultés sur les décisions qui les concernent est un principe essentiel de la démocratie locale ». Comme dit plus haut, beaucoup de travaux sont nécessaires à Vias, Farinette et Côte Ouest, mais le citoyen contribuable a de plus en plus le sentiment de  ne servir que tôt ou tard à devoir payer la facture, pour ce qui est d’être consulté et pour l’avoir été une seule fois, chacun a en mémoire ce qui a suivi. Comme disait Tocqueville : « On ne peut pas croire qu’un gouvernement énergique et sage puisse sortir des suffrages d’un peuple de serviteurs »…17/11/2018

 

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à Dette et Démocratie …

  1. Rodrigue dit :

    Est-ce que Monsieur le Maire pourrait informer clairement la population.
    Exposer quels sont les engagements financiers de la commune.
    Quels sont les vrais projets de la commune et quelles ressources sont prévues en face.
    Nous sommes à moins de 18 mois des élections municipales.

  2. RIBOULDINGUE dit :

    Etes vous sûr que les chiffres fournis par les finances sont fiables?
    Je vois bien le « Grand Menteur » expliquait à ses ouailles, à commencer par les « moutons élus », que tout cela est faux, orchestré par les « gauchos » de Vias.

    Pourtant certains courriers émanant des services préfectoraux semblent arriver en Mairie et subissent un « black out » total. La consigne est claire: Gare au premier qui parle ….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.