Accords parfaits sur l’harmonium

L’Église saint Jean Baptiste à Vias inscrite à la liste des monuments historiques depuis 1905 est dotée d’un harmonium qui avait longtemps rythmé les offices religieux de la paroisse. Celui-ci, par manque d’entretien, avait connu au début des années 2000 des défaillances de fonctionnement et était tombé dans l’oubli. En 2013, Monsieur le Curé et le Président du Conseil de Paroisse, avaient exprimé au Maire leur désir de s’en séparer. Richard MONEDERO, alors Maire en activité, avait rejeté l’idée avec fermeté et  fait appel à Daniel DUSSUTOUR, fidèle paroissien et ardent défenseur du patrimoine de son village. Celui-ci fut d’autant plus motivé pour agir que sa tante, Mme NICOLAS, avait utilisé cet instrument dans le passé. Des contacts furent établis avec le facteur d’orgues de l’Hérault à Lodève qui fit un état des lieux et “bricola” une réparation temporaire permettant à Madame Huberte ANDOQUE également ancienne utilisatrice de l’harmonium de faire revivre cet instrument.

Cet harmonium “Rodolphe fils & Debain” fut considéré par l’intervenant comme un instrument d’une valeur patrimoniale certaine et un devis estimatif de l’ordre de 17 000 euros avait été établi pour sa restauration.

Le Maire d’alors avait pris contact avec l’Agglomération afin de convenir du principe d’une subvention (Ordre du jour Conseil Municipal 4 novembre 2013  + Procès verbal du CM du 4 novembre 2013 )pour une remise en état courant 2014 ou 2015…

En 2014, les résultats des élections municipales mirent les clefs de la commune entre les mains de Jordan DARTIER…

Le dossier demeura en mairie et enfin depuis le mois d’octobre 2018, les Viassois sont conviés à écouter à nouveau les sons mélodieux de leur harmonium.

 

Monsieur le Maire, lors de l’inauguration de l’harmonium ne manquera pas de rappeler à tous ses invités, ce long parcours de restauration de ce que les anciens appelaient “l’orgue” de Vias et le rôle joué par Daniel DUSSUTOUR qui aurait aujourd’hui une grande fierté de pouvoir à nouveau entendre “son harmonium” remis en état.

 

 

15/10/2018

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

6 réponses à Accords parfaits sur l’harmonium

  1. Moustique dit :

    Excellent article qui correspond bien à l’esprit de  » Vias mon Village » : notre patrimoine, c’est notre bien à tous, ce sont nos racines qui nous permettent de mieux nous projeter dans l’avenir… A défendre sans modération…

  2. Le Beffroi dit :

    Monsieur le Maire va discourir et vanter ses mérites d’avoir sauver l’harmonium…..A moins que…

  3. Henri-Pierre Huc dit :

    L’article comporte une erreur : la tante de Daniel Dussutour s’appelait Mme VIDAL (son prénom m’échappe ). Elle vivait avec Daniel et ses parents (c’était la sœur de sa mère ), dans leur grande maison de l’avenue d’Agde, où il y avait un piano dont elle jouait.
    « L’orgue » dont il s’agit, dans les années 1950 et jusqu’au début des années 1960 au moins, était situé dans l’abside, derrière le maître autel, et donc non visible depuis la nef, sauf peut-être un peu l’extrémité supérieure. Je ne l’ai jamais entendu fonctionner et l’abbé Pierre Cazes, curé de la paroisse à l’époque, m’avait dit qu’il n’était plus utilisable. Dans ce temps, il y avait un autre harmonium, plus petit et sans élévation, placé dans la nef au niveau du transept, côté « femmes », donc à droite pour l’officiant de la messe trentetine, où officiait principalement Mlle Galtier.

    • Lo cigal dit :

      Les anciens viassois se souviennent des « demoiselles Nicolas ». C’étaient les filles de l’ancien notaire et elles se prénommaient Marie-Louise et Jeanne.
      Marie-Louise a épousé M. Dussutour et c’est donc la maman de Daniel et Jeanne est devenue la femme de M. Vidal et donc aussi la tante de Daniel. Veuve très tôt, Jeanne Vidal a vécu dans cette belle maison de l’avenue d’Agde qu’évoque Henri-Pierre et où elle donnait des leçons de piano.
      L »orgue » dont il est question était bien derrière le maître-autel et se trouve maintenant dans la chapelle St-Michel, à gauche dans la nef en regardant le chœur.

  4. RIBOULDINGUE dit :

    Après discours, le Viassois savent que l’harmonium est sauvé; mais à l’initiative de qui? ils l’ignorerait toujours sans Vias Mon Village.
    Mais ils ont été informés que Maître DARTIER, Maire de Vias a décidé qu’il projeté d’importants travaux d’entretien de la toiture de l’Eglise… Travaux qui étaient déjà envisagés par l’ancienne municipalité en 2014. Efficace Monsieur le Maire, comme toujours. Il y avait d’autres urgences, il faut le reconnaître, notamment la refonte du parking des écoles pour recevoir les élections de Miss Languedoc, qui en 2018 ont eu lieu …à Marseillan.

  5. Rodrigue dit :

    Le MIDI LIBRE dans son édition du 3 novembre évoque l’inauguration de l’harmonium rénové et souligne la prise de parole du « père Yannick Casajus », il aurait été bon que soit précisé aux Viassois que ce discours fut prononcé par l’archiprêtre d’Agde et non par le Père Robert MARTIN, curé de la paroisse.

    Les Viassois auraient ainsi pu s’interroger sur le pourquoi, Le prêtre officiant à Vias n’aurait pas la capacité de s’adresser à ses fidèles? Ou encore d’autres motifs font que Agde prévaut sur Vias, même pour des affaires internes à Vias?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.