Les « chiffres nouveaux » sont arrivés

Les chiffres officiels de l’année 2017 sont enfin parus.

Vias confirme toutes les positions que nous avions déjà annoncées ….

La dette au 31 décembre 2017 s’élève à 12 621 000 euros soit 2 260 euros par habitants de Vias.

Pour mémoire à fin 2014 la dette s’élevait à 4 341 000 euros soit 799 euros par habitants de Vias.

Dans la même période l’endettement moyen par habitant des villes de 5 000 à 10 000 habitants passait de 870 euros à 860 euros.

Alors que partout en France le mot d’ordre impératif est de réduire la dette publique les élu(e)s de la majorité municipale multiplient la dette de la ville par 3.

Et ce n’est pas fini……

Pour accéder aux chiffres : https://www.collectivites-locales.gouv.fr/  (Sur le site sélectionner Compte individuel des collectivités, ensuite 34  (Hérault) ; la lettre V ; puis Vias et enfin Vias (Budget seul)).

8/10/2018

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

7 réponses à Les « chiffres nouveaux » sont arrivés

  1. Foltaire dit :

    La spirale de l’endettement de la commune de Vias appelle une double attention :
    * Les emprunts d’aujourd’hui sont les impôts de demain…
    * La dette nationale s’élève à près de 100% du PIB (Produit Intérieur Brut) ; cette dette est constituée par les emprunts de l’Etat mais aussi par ceux des collectivités publiques et en particulier les communes. Il serait utile que les autorités modèrent les dépenses au niveau local…

  2. Astérix, très inquiet dit :

    – « Un encadrement légal plus strict de l’espace publicitaire : par exemple, la mention selon laquelle « un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager » sera obligatoire sur toutes les publicités pour le crédit ».
    Ne serait-il pas utile de rendre cela obligatoire à l’attention des élus de collectivités locales

  3. Anonyme dit :

    Chiffres et graphiques fort intéressants, et curieusement absents de notre « cher » bulletin municipal … Sérieusement, va-t-on encore laisser nos élus nous mettre à découvert ?

  4. LOUIS FARDET dit :

    Dartier qui se permet, sur FB, de critiquer la gabegie de l’Assemblée Nationale dont le budget est désormais globalement de 1M€ par député.
    Même si cette gabegie est critiquable elle ne peut l’être par quelqu’un qui a montré que son seul talent était justement la gabegie.
    – Qui a fait dépenser 4,5 M€ aux collectivités locales, à l’Etat et à l’Europe en passant outre une décision de justice qui avait suspendu le projet sur côte Ouest ?
    – Qui se pavanait avec les autorités et les journalistes après la réhabilitation du cordon dunaire dont il ne reste rien aujourd’hui ?
    – Qui est en train d’endetter les Viassois comme ils ne l’ont jamais été ?

  5. Couecou dit :

    La taxe d’habitation n’est pas prête à être supprimé au moins pour les deux exercices à venir. budgetivement il faut qu’une commune ait des dettes avec
    un actif équilibré. Mai la ???????

  6. Pierre dit :

    a mon sens alors qu’on en appelle à toujours plus de responsabilité il serait grandement temps que la loi indique voire impose des seuils quant à l’endettement des communes et leur capacité de remboursement ainsi même si les citoyens sont de par leur vote responsables du fonctionnement de la démocratie les conséquences seraient moins graves pour les communes ; enfin ne serait ‘il pas plus judicieux de faire jouer un rôle plus préventif aux cours des comptes plutôt qu’un rôle de dénonce à postériori enfin on peut également s’interroger sur le rôle des préfets .

  7. Rodrigue dit :

    Vias Mon Village avait fait part début 2017 au du Préfet de sa préoccupation, chiffre à l’appui, pour l’avenir des finances de la commune de Vias.
    .Monsieur le sous préfet avait fait une réponse laconique jugeant la situation financière non préoccupante. lettre que Jordan DARTIER brandit à l’issue d’une séance de Conseil Municipal comme un trophée affirmant que l’endettement n’était pas préoccupant…

    Au 31 / 12 2017 nous avons un début de réponse. mais en 2018 la situation s’est encore aggravée et de nombreux biens communaux ont encore été cédés pour boucler le budget.

    Que faire?
    Tenter de finir les chantiers entrepris en modérant les frais, en utilisant l’existant et tenter de reconstruire une vie sociale pour tous les Viassois.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.