Et si nous parlions un peu finances communales …

Laissons de côté l’ironie mordante, la moquerie acide et l’humour caustique que nous employons souvent à VmV pour vous informer et critiquer les actions de la majorité municipale actuelle. Cela nous vaut, de la part de certains supporters inconditionnels du maire, des agressions, des insultes sur la page facebook jusqu’à être traités de « séniles » et même de « touristes » ! Ce qui est un comble quand tout le monde sait pertinemment que l’économie de la ville est essentiellement le tourisme. Mais, bon, ne nous mettons pas au niveau de ces quelques personnages qui n’ont jamais le moindre argument construit pour défendre cette brave majorité qui est à la fois silencieuse, unanime et irresponsable.

Occupons-nous des finances de la commune. Nous allons vous montrer l’état des finances de Vias en vous informant sur une période de plusieurs années, en fait de 2008 à 2017. Et nous allons nous centrer sur la situation de la dette communale.

Petit rappel de comptabilité publique : le budget de la commune est composé de deux sections, l’une de fonctionnement, l’autre dite d’investissement. Le fonctionnement comporte toutes les dépenses liées aux salaires, aux consommations d’eau, d’électricité, de papier (et nous à Vias, pour la com’ de la majorité municipale, il en faut du papier glacé en quadrichromie !), le téléphone etc etc…  Pour 2018, cette section se monte à 9, 570 millions d’Euros, nous y reviendrons à un autre moment. Pour l’investissement, ce sont tous les projets qui vont rester comme les voiries, les constructions. Cette section peut comporter des emprunts pour équilibrer dépenses et recettes. Pour 2018, ce ne sont pas moins de 10,119 millions d’Euros qui  sont prévus dont 8,900 millions d’Euros d’emprunts !!!  Heureusement que ce sont des emprunts virtuels (dits d’équilibre) mais pour mener à bien certains projets de la majorité municipale, il va bien falloir emprunter. En 2017, cette majorité municipale a voté unanimement (4,108)* 3,700 millions d’Euros d’emprunts. Et les emprunts, tout le monde sait ça, il faut les rembourser sur plusieurs années. Pour Vias, les emprunts souscrits en 2017 vont courir jusqu’en 2038, donc ils vont endetter la commune pendant 20 ans.

Revenons sur le passé financier de Vias. Il faut toujours se référer à l’histoire pour ne pas répéter les erreurs.

En 2008, « l’encours de la dette » était de 6,656 millions d’Euros. Cela signifie en clair que la commune devait cette somme aux banques ; par habitant cela représentait 1325 euros. C’étaient des emprunts souscrits par l’ancienne municipalité battue aux élections de 2008. Le Préfet de l’époque  avait enjoint au nouveau maire, élu donc en 2008, de redresser les comptes de la commune. Déjà, la mise sous tutelle n’était pas loin.

C’est donc grâce à la municipalité de M Monédéro, et à sa gestion responsable, qu’au fil des ans l’encours de la dette a baissé régulièrement : 5,2 millions d’euros en 2011, 4,2 millions en 2013 et enfin, 3,8 millions d’euros en 2015 (ce qui représentait 709 euros par habitant).

Et avec la nouvelle municipalité, élue en 2014, nous sommes revenus à 6,172 millions d’euros en fin 2016. Si on ajoute la somme empruntée en 2017 : +3,7 millions d’euros, qu’on retranche l’annuité de remboursement : environ -500 000 euros, nous devrions avoir une dette, fin 2017, atteignant quand même le record historique de plus de 9 millions d’euros ! (Ce qui représenterait plus de 1600€ par habitant). Du jamais vu à Vias car le précédent record était de 7,145 millions d’euros en 2007 …

Et nous ne parlerons pas de la situation du fonds de roulement (l’argent en caisse à un instant “T”) : -513 000 euros fin 2016 (vous avez bien lu : le fonds de roulement est négatif) contre +3 968 000 euros fin 2014.

Inutile de faire des discours avec effets de manche et trémolo dans la voix : la réalité est catastrophique. Un de ces jours, le préfet va siffler la fin de la récréation et cela va faire drôle, aux supporters inconditionnels de la majorité municipale peut-être, au contribuable viassois sûrement.

(Tous ces chiffres sont extraits du site officiel du ministère de l’économie sur les finances des collectivités locales https://www.impots.gouv.fr/cll/zf1/communegfp/flux.ex?_flowExecutionKey=e1s4&_eventId=chiffrescles&critereDeSelection.nomCol=VIAS )

(08/02/2018)

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

15 réponses à Et si nous parlions un peu finances communales …

  1. Astérix dit :

    VIASSOIS Réveillez-vous!

    Les chiffres de la commune de VIAS sont gérées de manière si opaque que même Vias Mon Village sans doute un peu éberlué de voir de telles sommes a légèrement diminué la vérité.
    Comme le démontre le tableau ci-dessous l’endettement au 31 décembre 2017 s’élève donc à plus 10 860 000 €uros -série en cours, les travaux continuent. « Que c’est beau » disent certains Viassois

    Conseil Municipal du 24/10/2015 CRCA 292 622 €
    Conseil Municipal du 31/03/2016 CRCA 1 000 000 €
    Conseil Municipal du 19/12/2016 CDC 368 333 €
    Conseil Municipal du 23/02/2017 CDC 1 080 171 e
    Conseil Municipal du 23/02/2017 CDC 2 578 826 €
    Conseil Municipal du 30/11/2017 CDC 549 825 €
    Conseil Municipal du 30/11/2017 B. POSTE 2 000 000 €

    Soit un total d’emprunts de 7 869 777 €
    Au 31/12/2014 la dette de la commune s’élevait à : 4 340 577 €
    Les remboursements en capital sont de :
    En 2015 460 038 €
    En 2016 449 214 €
    Inscrits au budget en 2017 450 000 €
    Soit un total de 1 359 252 €
    L’encours de la dette de la commune s’élève donc au 31/12/2017 à 10 861 100 €
    Avec une telle gestion ABRARACOURCIX, notre chef tant aimé, n’aurait jamais pu résister à JULES, malgré la potion.

  2. Anonyme dit :

    Voilà une bonne gestion en bon père de famille

  3. Un Contribuable abusé dit :

    ASTERIX nous dit que l’endettement de la commune est de plus de 10 millions d’€uros au 31 décembre 2017,
    Votre article nous informe que le Cash Flow de cette commune est inexistant voire négatif.
    Mis les travaux continuent, La halle aux sports, Avenue de la Méditerranée et quelques surprises sans doute, ravalement façade Yvon VIEU place du 14 juillet…
    Il faut savoir et ne pas oublier que la commune de Vias a toujours un mauvais procès concernant la ZAC de Farinette qui devrait se chiffrer à 2 ou 3 millions d’€uros dont nos élus oublient de nous parler. Une provision avait été constituée par la municipalité précédente, mais Jordan DARTIER avait trop besoin d’argent pour laisser la provision en place.
    Jordan DARTIER a aussi reçu350 000 €uros pour l’entretien de la départementale qu’il a déclassée en voie communale….Mais le Boulevard Gambetta est réservé aux véhicules tout terrains.
    Alors que va-t-on vendre après la régie de l’eau? l’Hôtel de Ville? L’Ardaillon? quelques immeubles pour permettre des affaires lucratives à des Amis chers?

  4. PAULIN dit :

    Cela en devient révoltant…que pouvons nous faire? pouvons nous saisir quelques instances avant que définitivement nous ne sombrions dans les Abymes du surendettement ?

    En tout cas merci aux contributeurs de ce blog qui nous permettent de nous faire une idée plus juste de la gestion « jetset-euse » de notre bien aimé commune…

  5. Lo cigal imposable et imposé dit :

    Sortons de l’enceinte de Vias et allons voir un peu dans la campagne environnante. Autrement dit, qu’en est-il des communes voisines en terme d’encours de la dette par habitant ?
    A Portiragnes, chaque habitant doit 686 euros aux banques.
    A Bessan, ce sont 485 euros que chaque bessanais doit.
    A Florensac, à peine 583 euros par habitant.
    A Montagnac (un peu plus loin mais ils sont dans notre Agglo) : 341 euros par habitant.
    Nous, Viassoises et Viassois, de souche, de cœur ou de passage, chacun de nous doit 1108 euros ! La commune est la plus mauvaise élève de la classe …
    Ne parlons pas du fonds de roulement car c’est encore pire : -513 000 euros pour Vias-Méditerranée, la commune du XXIme siècle (dixit notre édile adoré) et +5 474 000 euros pour Florensac (ils ont dû gagner au Loto !).
    Et, en réalité, il faudrait faire un calcul avec le nombre de foyers fiscaux de Vias : nous sommes 2548 foyers fiscaux recensés par le fisc ; donc cela nous fait une dette de 2422 euros par foyer fiscal.
    Restons-en là, sinon on va frôler la crise de nerfs financière.

  6. Couecou dit :

    Dans les ventes il y aurait aussi la poste ?

  7. Harry Pouchous dit :

    La municipalité de Vias aura réussi l’exploit d’endetter la ville sans avoir relevé aucun des défis majeurs de notre temps à savoir assurer l’indépendance de la commune sur le plan du :
    * Traitement et distribution de l’eau. (délégation au « cher » privé Suez)
    * Traitement des ordures ménagères. (service toujours « chèrement » sous traité)
    * Et pas la moindre initiative pour tenter d’assurer un minimum de production énergétique. (panneaux solaires, éoliennes …)
    Ecolo ou éco-citoyen, passe ton chemin, à Vias : rien à voir !

  8. Anonyme dit :

    Bonjour,
    Viassois depuis trop peu de temps pour avoir un avis documenté et légitime, Je me faisais juste la réflexion suivante : depuis mon installation il y a deux ans, Je n’entends que très peu d’avis favorable à l’actuelle majorité. Mais, ôtez moi d’un doute…
    Il a bien été élu démocratiquement ce monsieur ? Et d’une majorité divers gauche qui avait visiblement plutôt bien oeuvré, On est passé à droite toutes…. Abstention ? Girouettes du scrutin ? Quoi qu’il en soit, On a le maire que la majorité des habitants ont choisi, pas un alien ou un magicien. Comment vous expliquez ça vous ? Évincer un vieux briscard de la politique pour mettre un gamin à sa place ? Parce que si j’en crois ce que j’entends de ci de là, y’a pas beaucoup de gens qui assument être soutien de ce simulacre de maire…

    • Lo cigal expert en sciences politiques dit :

      Une dizaine de voix de différence en 2014 tout comme en 2008 d’ailleurs. Les majorités viassoises sont très ténues et ne tiennent qu’à un fil contenu dans des promesses électorales plutôt mal tenues par la majorité actuelle.
      Relisez le programme électoral de la liste Union viassoise : beaucoup de promesses, des paragraphes ronflants, lyriques mais au résultat peu de réalisations depuis 2014 et même des mensonges (honte à eux).
      Jugez-en avec quelques exemples.
      Le prix de l’eau a explosé en privatisant le service ; le prix de la cantine aussi d’ailleurs.
      La liste Dartier avait écrit : « nous exigeons des brise-lames pour la côte Ouest » ce fut une dune de 900m, pour un coût de 8 millions d’euros et déjà détruite par la mer !!!
      La Halle rénovée avec des grilles lourdingues et inesthétiques refusées par une pétition de 1400 signatures.
      Un fonctionnement méprisant des personnes et axé sur une communication tous azimuts qui finit par lasser la population : trop de com’ tue la com’. Aucune réunion publique de mi-mandat : circulez ya rien à voir !
      Un référendum complétement loupé qui fut un échec cuisant pour notre premier magistrat qui n’a pas été magistral sur ce coup https://live.francetvinfo.fr/uploads/2018/3/17/16/5aad39cad3f85dd4a637493c.jpg .
      Des travaux pas finis comme le boulevard Gambetta et tant d’autres actions parfois incompréhensibles comme avoir détruit les tilleuls de la place des arènes pour les remplacer par des palmiers.
      Et enfin, cerise sur le gâteau, une dette qui explose pour atteindre quasi 10 millions d’euros fin 2017.

    • Harrypouchous dit :

      Elu démocratiquement certes, mais avec 9 voix d’avance, autrement dit, pour vouloir être comme il l’avait prétendu  » … le maire de tous les viassois, … » il aurait fallu qu’il traite l’opposition, et même les personnes qui l’ont soutenu avec un peu plus d’empathie, de respect et de considération.

  9. Anonyme dit :

    Merci de ces éclaircissements.

  10. Cordiee-roy dit :

    Continuons à ce rythme de dépenses et nous battrons de nouveaux records de la dette . Nous sommes tellement habitué au niveau national depuis maintenant plusieurs décennies que plus rien ne m’étonne sur la bonne gestion dite’ de bon père de famille ´ J’attends maintenant des explications et peut-être un démenti de Monsieur le maire et de l’adjoint au finances merci !!!

  11. Astérix dit :

    Un démenti clair, précis et chiffré, voilà une idée séduisante que Monsieur le Maire va se faire un plaisir d’effectuer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.