Référendum : désintérêt ou désillusion ?

Vias, mon Village a tiré les conclusions du scrutin du dimanche 26 novembre pour le référendum initié par la Municipalité :

2 électeurs sur 3 ne se sont pas déplacés, était-ce parce qu’ils n’estimaient pas la question judicieuse et parce qu’ils ne croyaient plus à un semblant de démocratie, se souvenant du peu de cas qu’on avait fait , en haut lieu, des 1200 signatures de la pétition contre la fermeture de la Halle ?

Était-ce parce qu’on leur avait fait croire que la transmission de la gestion de l’eau à Suez était obligatoire, alors que des communes voisines avaient impunément conservé leur régie municipale de l’eau ?

Était-ce parce que l’entretien de l’éclairage municipal, qui était, jusque là, assuré de façon compétente et rapide par les agents communaux, avait été donné à une entreprise privée ?

Toujours est-il que 2 votants sur 3 ont dit NON à la mise en sens unique des boulevards de la Liberté et Gambetta, de nombreuses réunions avaient pourtant tenté de renseigner les citoyens, avec projection de magnifiques plans.

Les Viassoises et les Viassois se sont-ils rendu compte que ces documents étaient tirés du PLU où le cabinet Indiggo avait clairement signifié que ce projet n’était pas réalisable ?

Se sont-ils souvenu que la réfection du Boulevard Gambetta avait été programmée et budgétée dès 2014, alors que ce sens unique n’était prévu que pour 2021 ?

Ont-ils craint que ce projet de 1.800.000 €, financé à 90% par la commune, vienne s’ajouter aux millions déjà, et bientôt encore, empruntés qu’il faudra bien rembourser un jour?

Attendent-ils, comme on le leur a promis, la réfection du parking du gymnase qui a été retardée au profit de celui de l’école Geneviève de Gaulle pour cause d’élection de Miss ?

Préfèreraient-ils l’édification de la Halle des Sports, la réfection de l’avenue Général de Goÿs, la mise en service de la vidéo-surveillance qui ont été annoncées depuis 3 ans ?

Ont-ils constaté que beaucoup de projets onéreux et pharaoniques, destinés presque exclusivement à l’accueil des touristes au détriment du bien-être des villageois, étaient commencés et traînaient en longueur pour des raisons mal définies ?

Tout le monde trouve non justifiés tous ces travaux inutiles qui perturbent le quotidien. Une mise à l’essai préalable aurait sans doute été plus significative d’une réelle volonté de consultation.

Désintérêt ou désillusion ? En tout cas : « Vox Populi, vox Dei  »

29/11/2017

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

4 réponses à Référendum : désintérêt ou désillusion ?

  1. V pour Vias dit :

    La ville se désengage, privatise à tout va et la charge financière des contribuables augmente… après l’eau, l’eclairage, que va devenir la gestion des ordures ménagères ? Toutes les dynasties atteignent un jour leur déclin, mais le mal est fait pour nous… Vias mon village est là pour informer et ne pas oublier. Citoyens, prenez conscience !

  2. Vox cigali dit :

    Notre maire adoré vient de prendre une claque : à peine 11% de OUI pour son projet de mise en sens unique des boulevards. Et pourtant, avec la première adjointe et celui à l’urbanisme, ils avaient mouillé la chemise lors de réunions publiques ( 5 ) avec force plans, schémas, images de synthèse et discours convaincants … Rien n’y a fait, cela n’a pas suffit ! Les abstentionnistes ont gagné le référendum-plébiscite : près de 68% de Viassoises et Viassois sont allés faire un tour ailleurs comme lo cigal leur avait conseillé.
    Parodiant ce brave dartier avec son latin de cuisine (vous avez lu : « vox populi, vox dei »), nous écrivons : « vox cigali, vox aviatis, vox dei » (sachant que villa aviatis est un des premiers noms de Vias).
    Plus sérieusement (!), se pose un problème d’incohérence démocratique : dans son message twitter (comme trump aux usa), notre brave dartier écrit que les boulevards resteront à double sens, le peuple ayant décidé. Or, le 24 juillet, le même dartier indiquait que seul le conseil municipal déciderait et que le peuple (vox populi) n’avait qu’un avis à donner. Le conseil municipal est donc court-circuité … Que fait-on dans ces cas-là quand on a un peu d’honneur ?
    Depuis 2014, nous avons un gouvernement municipal basé sur un principe simple : « vox dartieri, vox dei » (pas besoin de traduire). Allons-nous passer à un mode de fonctionnement « vox populi, vox dei » ? Faut pas rêver, les mecs et les nanas.
    Ave, Jordani, les aviatis te saluent bien.

  3. Le Beffroi dit :

    Certains l’été trouvent le chant des cigales agaçant!
    Pour ma part j’ai toujours aimé leur crin-crin les chaudes après-midi d’été. Je ne pensais pas qu’un jour à Vias Aviatis j’aurais plaisir à fin novembre à entendre la « vox cigali »!
    Il est vrai que la claque que vient de prendre notre maire est révélatrice de l’humeur des Viassoises et des Viassois à son égard.
    Notre premier magistrat n’a jamais caché son admiration pour Charles De Gaulle. Les opinions au sujet de la politique du Général divergent, mais chacun s’accore à dire que l’homme avait le sens de l’honneur et a montré savoir s’incliner lorsqu’il fut désavoué.
    Jordan DARTIER, pour le bien de la commune de Vias saura-t-il quitter le costume de Maire de Vias, qui s’avère trop grand pour lui?
    Il semble que de nouvelles élections Municipales s’avèrent impératives à VIAS

  4. Couecou dit :

    Cela continue Le nettoyage du village privatisé societe nicolin a partir du mois de
    janvier à quoi sert l’agglo. Viassois attention aux impôts ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.