Enfin les halles (fermées)

Nous étions contre, contre la fermeture de la Halle de Vias et aujourd’hui les travaux de réhabilitation presque terminés, c’était l’inauguration des lieux.

Objectivement les travaux auraient pu embellir cette Halle, mais pourquoi avoir voulu la grillager, la fermer ?

Les Viassois ne trouveront pas en ces lieux la convivialité qui existait depuis bientôt 200 ans qui était voulue par François Rascas de Palignan maire de Vias en 1930 qui avait alors présidé à la construction du site.

Comment trouver un lieu d’échange et de rencontre lorsque l’on sait que les grilles fermeront à 20 heures 30 pour ouvrir le matin à 6 heures ?

Mais la réflexion nous fait nuancer notre jugement.

Si la Mairie, selon le budget 2017, justifie 4 emplois à temps complet à la Salle de Spectacle de l’Ardaillon, pour assurer 17 spectacles à l’année et quelques événements associatifs (trop rarement) ou campagne électorale, comment ne pas envisager que la Halle de Vias devant être ouverte 365 jours par an (366 les années bissextiles) à 6 heures du matin et fermée autant de fois en fin de journée à 20 heures 30, ne justifie pas la création de 6 emplois à temps complet à minima ?

Nous pensons que Monsieur le Maire va être placé dans l’obligation lors du budget 2018 de procéder à la création d’un nouveau budget annexe intitulé : La halle de Vias, et ainsi justifier le bien fondé d’un investissement de plus de 412 000 €uros…Pourquoi ne pas faire comme pour l’Ardaillon et créer une régie d’exploitation de la Halle de Vias qui encaisserait les taxes dues par les commerçants installés sur le site ?

Non décidément des travaux de restauration de La Halle de Vias étaient indispensables, mais ce qui a été réalisé c’est une atteinte au patrimoine de notre Village.

Les recommandations de l’Architecte des Bâtiments de France n’ont pas été respectées.

Demain Dimanche 2 juillet les commerçants pourront retrouver leurs locaux, ils en ont été avisés oralement ce soir samedi 1er juillet vers 19 heures 30. Comment ces commerçants peuvent-ils gérer sainement leurs affaires avec si peu de temps pour réagir aux caprices d’un Maire ?

2/7/2017

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

8 réponses à Enfin les halles (fermées)

  1. Lo cigal historien dit :

    Petite correction historique :
    C’est en 1830 que le maire de l’époque, François Rascas de Palignan (et non Palognan) a fait édifier la halle.
    « Il faut toujours vérifier avant de publier » , viel adage journalistique.

  2. Anonyme dit :

    Mis à part la fermeture des Halles (qui peut être discutable), on ne peut que noter un embellissement des lieux!!
    Après lecture, ce n’est visiblement pas le cas de l’auteur de l’article!
    Normal ce projet a été porté par la municipalité en place, la critique systématique a encore frappé, comme à son habitude!
    De là a comparé la salle de spectacle qui représente environ quatorze fois le coût des halles, c’est fort!!

  3. Le Beffroi dit :

    La Halle de VIAS sera à présent un lieu clos chaque soir, pourquoi?
    Selon nos élus municipaux, par la bouche de Monsieur le Maire, il s’agit de mettre fin à des trafics illicites.
    Depuis quand interdire l’accès à un lieu met fin aux trafics sensés être sur ce lieu? Non, Mesdames et Messieurs les élus, une telle interdiction déplace le problème, mais ne le résout pas.
    Lorsque l’on a multiplié les forces de police de la Ville par 3 on résout le problème on ne le déplace pas.
    Depuis bientôt un siècle et demi à mes pieds j’observe le cœur de ville. Depuis un siècle et demi j’ai sous les yeux La Halle de VIAS qui lors de ma construction, déjà, était le lieu de rencontre, le lieu d’échange des cultures et des idées de tous les Viassois.
    La fermeture, à 20 heures 30 tous les soirs signifie que les Viassois devront trouver d’autres lieux de rencontre.
    Mais une agora, cela ne se décrète pas cela se construit avec le temps par les coutumes, par les usagers. Peut-être que les initiateurs de cette fermeture désiraient tout simplement que les Viassois ne puissent plus échanger leurs points de vue, échanger leurs idées, débattre des affaires de la commune, en bref refaire le Monde.
    On met beaucoup d’argent pour clore un lieu de rencontre, et parallèlement on restreint fortement les budgets aux écoles ainsi que les budgets à la culture…
    Au delà de la fermeture des grilles de La Halle de Vias notre commune emprunte des chemins très éloignés de la démocratie

  4. Jean L dit :

    Quand on fait de la politique il faut savoir aussi bien gagner que perdre une élection.
    Depuis 2014, un petit groupe aigri n’a toujours pas digéré sa défaite et tombe systématiquement dans les attaques personnelles et les exés.

    Samedi, ces mêmes personnes ont été pitoyables, allant jusqu’à manquer de respect à l’hommage du jeune homme décédé pendant les travaux des travaux des halles.

    Alors continuez, cela vous place exactement à votre juste niveau: le zéro.
    Vous êtes devenus le Pinder des oppositions, celle que toute municipalité en place aimerait avoir pour être tranquille.

  5. Lo cigal historien dit :

    Quand François Rascas de Palignan était maire de Vias (du 21 novembre 1809 au 7 août 1830), la Halle située sur la place de l’Hôtel-de-Ville (qui n’était ps encore celle du 14-juillet) était une zone un peu insalubre, ouverte aux vents et aux intempéries. Ce brave Rascas de Palignan était un royaliste convaincu (pour preuve l’isncription sur la Pile du côté de la Halle, inscription où il gomme toute l’époque de la Révolution et du Premier Empire), mais aussi et surtout un humaniste soucieux de l’intérêt général de ses administrés.
    Il a donc souhaité la construction d’une Halle ( les vrais Viassois parlent toujours de la Halle et non pas des Halles) avec deux objectifs : permettre aux commerçants et à leurs clients d’être à l’abri du vent et des pluies, et donner aux Viassois un espace de rencontres, un lieu social qui a été fort bien traduit par un de ses successeurs « Lo recantou de la blaguetta ».
    Donc lieu social et commercial à la fois.
    Plus tard, vers 1992, il a fallu rénover le toit dont certaines poutres menaçaient ruine ; ce fut fait avec malheureusement la pose de plaques d’amiante sous les tuiles.
    En 2017, enfin, après un permis de construire accordé en juin 2015, et 8 mois de travaux, la Halle a retrouvé un air de jeunesse avec ses tuiles apparentes, un éclairage moderne et discret, et un sol remarquable en basalte.
    Mais pourquoi avoir grillé chaque arche ?
    Les raisons invoquées (trafics illicites et déjections diverses) auraient justifié la pose de caméras de vidéosurveillance sophistiquées (promises par la municipalité actuelle depuis 2014, mais jouant toujours l’Arlésienne) ce qui aurait permis, en prime, de repérer les contrevenants.
    D’un lieu ouvert et social, la municipalité actuelle en a fait un lieu fermé.
    Un ami du Cigal, psychanalyste à ses heures, lui expliquait que Freud disait souvent : « L’ouverture, c’est la vie, l’enfermement, c’est la mort ».
    Quand lo Cigal voit les grilles de la Halle et les espèces de barreaux verticaux de la future Halle des Sports (avenue d’ Agde, avec des panneaux publicitaires démesurés) … il se demande pourquoi veut-on enfermer l’esprit viassois ?

  6. Gai Pinson dit :

    Monsieur (où Madame) Anonyme, vous remarquerez que sur ce site il n’a jamais été contesté le fait d’une réfection nécessaire des lieux.
    Ce qui est contestable c’est à mon sens le coût (412 000 €uro) de l’opération et l’atteinte au patrimoine que représente la fermeture de la Halle de Vias.
    Quand à la comparaison avec la Salle de Diffusion des Spectacles elle est plutôt positive puisque génératrice d’emplois.
    Je conclurais en disant que pour la critique systématique, l’exemple est mal choisi. Ce n’est pas parce que Monsieur le Maire veut absolument assimiler Vias Mon Village à l’opposition que cela est le cas. VMV semble surtout préoccupé par l’avenir de la commune, de ses finances et de son patrimoine

  7. Couecou dit :

    Je pense comme pas mal de personnes que la pose de cette plaque en l’honneur
    de ce pauvre garçon que ce n’était pas à faire en ce jour de fête .

  8. Astérix dit :

    Je pense que Jean L dit ce qu’il a envie de penser, et c’est regrettable, mais apparemment ici à Vias, Mon Village chacun peut s’exprimer librement, ce n’est pas le cas sur tous les sites Viassois.
    L’exploitation du décès accidentel d’un ouvrier, déjà faite par le Maire est une honte.
    Ce qui aurait été un comportement honorable aurait été un respect le jour de l’accident par les élus, et non un passage rapide du Maire qui avait sans doute d’autres obligations.
    Aucune personne de la Mairie pour accueillir la famille de la personne accidentée.
    Là le manquement est grave et démontré. les propos de Jean L ne sont que ragots et les Viassois le savent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.