Ici, la Liberté est en marche … arrière !

Voulue et construite par le très royaliste, et néanmoins humaniste François Rascas de Palignan, maire de Vias aux alentours de 1824, elle était lieu de rencontre, lieu de passage, lieu de vie.

Alors oui, c’est vrai, elle était aussi le théâtre de dégradations, quelques souillures par-ci par-là, comme tous les lieux de vie, lieux de passage, lieux de rencontres.

Sans pour autant fermer les yeux, voire les narines, sur ces désagréments, fallait-il aller jusqu’à l’interdire et la grillager ? Si oui alors poussons un peu le raisonnement à l’extrême et prenons un exemple au hasard : les vacanciers souillent nos plages à coups de mégots et autres déchets : GRILLAGEONS NOS PLAGES ! Et ne les ouvrons qu’à heure fixe sous la surveillance de vigiles et caméras !

Une chose est sûre, si ailleurs la liberté est en marche, à Vias, en tout cas, elle ne passera plus par la halle !

 

 

3/11/2017

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

4 réponses à Ici, la Liberté est en marche … arrière !

  1. le Beffroi dit :

    Ce que je vois à mes pieds, outre la prison qui se dessine, c’est aussi un mépris total des personnes qui vivent et s’agitent autour de cette place.
    Même la circulation piétonnière est entravée par des travaux qui aux yeux des riverains semblent dans la plus totale irréalité.
    Accès salle Yvon VieuLes commerçants voient l’accès à leur échoppe limité et le découvre sans à aucun moment en avoir été avisés.
    Un lieu public fermé pour travaux depuis début novembre. Aujourd’hui aucun Viassois ne peut raisonnablement prévoir quand sera la fin des travaux.
    Les piétons traversent la place en faisant du gymkhana. Les commerçants ont depuis maintenant plus de 4 mois l’exploitation de leur commerce considérablement gênée. Cela va-t-il durer encore longtemps ?
    Les vacances de Pâques commencent le 1er Avril, et ce n’est pas un poisson ! C’est aussi pour les commerçants le début de la saison touristique.

  2. Sira Danielle dit :

    Et en poussant encore un peu, construire autour de Vias un mur, avec tours de guet? Cette idée germera un jour dans son cerveau sait t’on jamais, vue les décisions prises dans le gestion de notre commune depuis son élection.

    • Lou cigal et la Liberté dit :

      Mais chère Danielle, ce sont les remparts qui entouraient Vias au Moyen-Age que vous évoquez. Remparts censés nous protéger des intrusions des ennemis qui nous entouraient. La porte de St-Thibéry nous protégeait des Bessanais et autres Florensacois ; la porte Montmorency empêchait les Agathois de nous envahir ; la porte St-Jean fermait le village aux Portiragnais et autres Cersois… quant à la porte du Midi, elle nous permettait d’aller à la mer et d’empêcher les barbaresques de nous trucider !!
      La Liberté a démoli les remparts et ouvrant le village aux autres, aux étrangers : une définition formidable nous est donnée par Mme la Présidente de la région Occitanie :  » un étranger, c’est une personne que je n’ai pas encore rencontrée ».
      La Liberté refuse les grilles, les murs (de la honte), les grillages, les clôtures, les enfermements, elle est ouverture d’esprit.
      Penser que l’on va résoudre un problème (souillures diverses et petits trafics) en mettant des grilles témoigne d’un manque de réflexion : ce faisant, on déplace le problème, on ne le résout pas !
      Et on ne respecte pas le patrimoine viassois : les halles sont ouvertes depuis leur création, il y a près de 200 ans.

      • Astérix dit :

        Lou Cigal, c’est en vous lisant que je m’aperçois à quel point notre bourgmestre est un être complexe. Si effectivement à présent il tente d’embastiller la Liberté par la pose de grille de ferronnerie, nous ne pouvons oublier que c’est lui qui a fait démolir le dernier rempart. C’est lui qui a fait démolir le Mur de la Vigneronne, ce mur qui avait résisté si longtemps même lors de la dernière guerre …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.