Conseil Municipal du 2 mars 2017

Le Conseil Municipal avec à l’ordre du jour la délibération sur la 3ème  présentation du PLU de la commune après 2 rejets par les services de l’Etat s’est déroulé devant un public clairsemé (25 personnes).

Le Maire ouvre la séance et après l’appel rituel des conseillers municipaux, il cède la parole à son adjoint à l’urbanisme monsieur Garcia pour une longue et laborieuse lecture de l’intégralité de la note de synthèse jointe à l’Ordre du jour.

Etait-ce vraiment nécessaire puisque ce long monologue s’adressait essentiellement aux conseillers municipaux qui avaient pris connaissance au préalable de ces 3 pages dactylographiées. Nous y avons noté un historique incomplet de l’élaboration du PLU initié en 2010. Soulignons toutefois qu’il a été omis de rappeler qu’un premier PADD (Projet d’Aménagement  de Développement Durable) élaboré par la municipalité précédente fut totalement abandonné par la nouvelle majorité. Le nouveau n’apportant que peu de changements, dont le doublement des frais pour la commune.

Au terme donc de cette fastidieuse lecture, la parole est reprise par le Maire qui dit vouloir apporter des éclaircissements sur les difficultés rencontrées pour faire accepter le PLU par les services de l’Etat.

Ainsi le retard important ne serait pas une exclusivité Viassoise puisqu’à ce jour une soixantaine de communes de l’Hérault n’aurait pas clôturé le PLU. Mais combien de communes ont déjà vu leur projet rejeté par 2 fois par les services de l’Etat ? Pas de précisions.

La présentation fut très incomplète, mais faite avec force détails sur certains points. L’objectif principal étant de démontrer que Monsieur le Maire avait su, par ses arguments, convaincre ses interlocuteurs du bien-fondé et de la pertinence de son projet et pu ainsi imposer sa vision du développement de notre commune.

Mais nous constatons que Monsieur le Maire et les Conseillers Municipaux de la majorité ont adopté, le 2 mars, une 3ème version du PLU pour la commune de Vias après que les 2 premiers projets aient fait l’objet d’un rejet par les Services de l’Etat sans que les Viassois ne soient informés des motifs des rejets.

Par des termes compliqués et confus à souhait, Monsieur le Maire a expliqué qu’à partir du 27 mars et jusqu’à l’adoption définitive du PLU, la Mairie de Vias serait dessaisie de toute décision concernant l’urbanisme…Les dossiers concernant les permis de construire notamment seraient gérés par les services de la Préfecture.

Selon Monsieur le Maire, la commune a fait face à ses responsabilités, par décision du Conseil Municipal du 27 février 2017, en refusant le transfert de la compétence « Plan Local d’Urbanisme, Document d’Urbanismes en tenant lieu et carte communale » à l’Agglo.

En résumé, à dater du 27 mars, VIAS ne décide plus rien, mais n’a pas cédé à l’Agglo.

Il est vrai qu’après leur avoir cédé ces derniers mois l’eau et l’office du tourisme, cela risquait de faire un peu désordre.

Comment saurons-nous si le 3ème projet répond aux critères de recevabilité ?

Le feuilleton continue. Prochainement une réunion publique, sans doute à l’Ardaillon devrait permettre à Monsieur le Maire de présenter les grands axes du projet ensuite une Enquête d’Utilité Publique permettra aux habitants qui le désireront de prendre connaissance dans le détail de ce document.

Viassoises et Viassois, nous devons rester vigilants car il semble que des changements importants pour la commune  sont inscrits dans ce projet. Vias Mon Village ne manquera pas de vous informer de l’ouverture de cette Enquête et vous invitera à vous rendre en Mairie prendre connaissance du dossier.

11/3/2017

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à Conseil Municipal du 2 mars 2017

  1. Lou Cigal et les sigles dit :

    Un grand copain du Cigal lui a dit, après le Conseil Municipal du 2 mars :  » Maï, dé qué z’aco, tous ces sigles ? »… Durant un Conseil ( celui-là comme les autres), le Maire fait étalage de ses connaissances juridiques et abreuve,, assomme, stupéfie, choque jusqu’à l’indigestion de sigles et de références législatives ; connais-tu l’article L2122-22 du CGCT ? connais-tu le PLU et le RNU, le POS avec son COS, le PADD et le PPRI, sans oublier le SCOT et, cerise sur le gâteau la loi NOTre ? Lou Cigal jongle avec ces sigles, avec les articles du CGCT (Code Général des Collectivités Territoriales) tout comme le rédacteur (rédactrice ?) des notes lues (parfois difficilement) en Conseil Municipal et qui masquent une certaine incompétence. Bien sûr, une incompétence car se faire retoquer le PLU de la commune déjà 2 fois par les services de la Préfecture, il faut le faire !! Et bien entendu, le Viassois de base, comme le copain du Cigal, ne saura jamais pourquoi ce double refus ! Nos élites municipales ne vont pas s’abaisser à faire de la pédagogie et pratiquer la transparence.

  2. Astérix dit :

    En effet de nombreux points ne sont pas portés à la connaissance des Viassoises et des Viassois.
    Il serait important de savoir pourquoi.
    Ces derniers mois nous avons connu l’histoire très compliquée du Parking des 3 plages à Farinette. Certes cette parcelle est aujourd’hui la propriété de la commune, mais les Viassoises et les Viassois ne savent pas quelle sera sa destination.
    D’après les projets PLU cela devient un terrain constructible! Dans quel but cette démarche?
    La lecture du projet PLU disponible sur le site de la Mairie appelle à de nombreuses réserves, mais nous ne savons rien, nous Viassoises et Viassois, du projet voté le 2 mars.
    Les élus Municipaux eux mêmes ont-ils eu communication du projet PLU qu’ils ont votés? Rien n’est moins certain.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.