Sirius Plan à l’Ardaillon

Le fait est qu’il faisait chaud samedi soir à l’Ardaillon. Et la chaleur n’émanait pas seulement de la climatisation. Sur la scène, trois chanteuses de talent ont réellement mis le feu à notre salle, avec des harmonies qui s’entrelacent lorsque leurs voix se mêlent, accompagnées par des musiques, tantôt envoûtantes, dans les douceurs de la guitare sèche, tantôt revigorantes dans  l’intensité poignante d’une puissance électrique, les mélodies s’enchaînent et nos oreilles se laissent emporter.

Qu’on se le dise, avec Sirius Plan, mieux vaut s’attendre à tout : oubliez les stéréotypes, le répertoire passe de « Come together » à « La complainte de la Butte, » sans compter de splendides créations originales.

Sirius-Plan-Silo-Marseille-12-02-2014

Le public est vraiment sous le charme, depuis les « aficionados » jusqu’aux simples curieux, qui avaient probablement vu de la lumière et qui étaient juste « entrés pour voir ».

L’Ardaillon avait un nom, Skye, Gaëlle et Claire ont contribué ce 14 janvier à lui donner une âme …

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

4 réponses à Sirius Plan à l’Ardaillon

  1. Le Campagnol dit :

    Sirius, une étoile brillante au firmament de l’Ardaillon.
    Des jeunes qui montent, qui montent… pour notre plus grand bonheur.

  2. le Beffroi dit :

    L’ARDAILLON a trouvé sa voie. Un bel outil au service des talents.

  3. Lou cigal del Ardailhou dit :

    J’ai beaucoup aimé ce moment musical, et vous ? A certains moments, lou cigal en avait la chair de poule…des moments où il entendait Léonard Cohen.
    Les absents ont eu tort de ne pas venir : ils auraient vu un Ardaillon vibrer à l’unisson avec ce groupe Sirius Plan, ils auraient entendu une musique éclectique, variée, agréable et bien adaptée aux oreilles du cigal et de ses copains-copines du même âge : à peine 78 décibels au maximum! Merci à ces trois formidables musiciennes.
    Bon, lou cigal aurait bien aimé aller s’asseoir avec les autres pour la fin du concert devant la scène, mais ses articulations ne lui auraient peut-être pas permis de se relever ! Finir avec « La complainte de la butte », chapeau les filles.
    Et lou cigal est tout à fait d’accord pour payer « environ 80 euros par an » (comme râle notre maire actuel) pour une telle programmation qui le rend fier d’être viassois.
    Et lou cigal remercie l’ancienne municipalité qui a voulu et construit ce bijou de salle de spectacles et félicite M. Cabassut, adjoint à la culture pour son action remarquable.

    • Lou touristou dit :

      Ben c’était vachement bien. Et ca fait du bien de venir à Vias pour ses habitants s’enflammer et participer autant à un concert.
      Ca va me faire revenir, tiens !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.