Hommage à Daniel Dussutour

20170109-cave_cooperative_danieldusssutourHier, très nombreux étaient les ami(e)s et proches de Daniel Dussutour à venir soutenir sa famille et l’accompagner vers sa dernière demeure. C’est Jean-Louis Cuq, ami de toute une vie et sous le coup de cette brutale disparition qui a eu la lourde tâche, malgré son immense tristesse, d’évoquer en quelques mots la vie de Daniel. Il a bien voulu nous confier son hommage et accepté que nous le publiions.

« A Daniel, le papa, l’ami.

Il est bien difficile d’évoquer en quelques mots la vie de Daniel tant elle fut riche à bien des égards. C’est de mémoire, sans référence précise, que je vais maintenant retracer certains de ses parcours, de ses activités et de son caractère. 

C’est dans sa grande maison familiale de Vias, dans laquelle il a toujours vécu, qu’il passa une jeunesse heureuse. Sa maman Marie-Louise, son papa Roger, sa tante Jeanne veillaient avec amour à son éducation. Son papa travaillait à Béziers et faisait le trajet matin, midi et soir au volant d’une Dauphine. De là naquit en grande partie son intérêt pour les voitures. Les dimanches, Roger nous amenait voir jouer l’ASB à Sauclières, ou encore visiter le port de Sète et ses bateaux en transit, et bien d’autres choses encore qui éveillaient notre curiosité. En septembre 1959, après une visite de Lourdes, il nous fit découvrir les Pyrénées et ses magnifiques cols que la Dauphine grimpait vaillamment. L’amour et le respect que Daniel portait à sa famille étaient exemplaires. Son papa Roger disparut très jeune ; Daniel veilla alors avec grand soin sur sa maman Marie-Louise et sur sa tante Jeanne.

En quelques mots, quelle fut sa vie professionnelle ? Après de brillantes études, il devint œnologue et travailla dans l’entreprise de vente de vins Skalli à Sète. Il faisait tous les jours les trajets. Ayant envie d’une vie active d’avantage en rapport avec ses aspirations, il intégra, après concours, les services de la Direction Générale de la consommation, de la concurrence et de la répression des fraudes. Affecté à Montpellier, ses connaissances techniques, historiques, mécaniques de l’automobile ayant été rapidement identifiées, il fut, entre autres, chargé de gérer tout ce qui dans son service concernait l’automobile au sens le plus large du terme. Daniel était un homme de dossiers qu’il constituait avec intelligence, rigueur et efficacité mais aussi un homme largement ouvert à la discussion.

Sérieux, méticuleux, travailleur souvent acharné, Daniel a été très apprécié par ses collègues de travail.

Il habitait un petit appartement à Montpellier mais faisait très souvent le trajet, en train ou en voiture, Montpellier-Vias. C’est ainsi qu’il amena la Renault 21, achetée avec un faible kilométrage à un de mes collègues de l‘Université, à plus de 500 000 km.

Pendant de nombreuses années, il a passé ses vacances d’été dans une caravane qu’il installait sur son terrain en bord de mer tout près du Libron, caravane qu’il y amenait avec son tracteur. Il y invitait ses amis à des grillades et leur proposait, avec son bateau, des promenades en mer ou sur le Libron.

Quels sont les traits de caractère qui transparaissaient chez Daniel ?

A n’en pas douter, Daniel était un passionné.

Passionné par les voitures (Renault surtout), passion qu’il amplifia au contact de son ami René Briffa, longtemps garagiste. Il animait des associations de propriétaires de véhicules anciens. Sa collection de voitures et d’un autocar est impressionnante. Il a conservé les Dauphines et la R8 de son papa, a acquis une R8 Gordini et une magnifique Berlinette Gordini. Pour son usage quotidien il utilisait une Super 5 ou la R21 blanche aux 500 000 kilomètres.

Passionné par les transports ferroviaires. Il était engagé activement dans des actions d’opposition à la fermeture de gares, de lignes.

Viassois de cœur, il se sentait profondément concerné par tout ce qui fait la vie du village. Entre autres dossiers on peut évoquer:

–       La construction du rond-point à l’entrée du village voilà déjà plus de 20 ans. Il s’opposa à l’abattage des magnifiques platanes plus que centenaires qui marquaient l’entrée du cours complémentaire en proposant, avec la validation par les services de la Direction départementale de l’équipement une alternative de conception du rond-point qui permettait de conserver ces arbres riches d’histoires.  Action sans suite, les arbres ont disparu.

Parmi ses autres préoccupations comment ne pas évoquer

–       Farinette (Vias plage), la côte ouest, l’aménagement littoral, l’érosion

–       L’aménagement des halles, de l’environnement autour de l’église Saint Jean-Baptiste.

–       La viticulture à la base de l’économie de notre village voilà plus d’un siècle. Il avait été élu président de la cave coopérative et la diminution inéluctable de la production ne cessait de le préoccuper. Il faisait tout pour conserver la coopé de Vias.

Toujours respectueux dans ses engagements, Daniel était un travailleur acharné.

Attaché aux valeurs humaines et au respect des règles, d’une grande gentillesse, serviable, réservé, secret, Daniel a toujours été fidèle en amitié.

Daniel était profondément attaché à son passé et à l’histoire.

Daniel gérait par ailleurs avec compétence de nombreux biens patrimoniaux.

La brutalité de la disparition de Daniel nous laisse abasourdis et constitue un grand vide. 

A sa fille, à tous les siens, je présente mes plus sincères condoléances.

Adieu Daniel, repose en paix. »

Jean-Louis CUQ

La cérémonie s’est terminée au son des paroles de la chanson de Serge Lama, la préférée de Daniel  « Et puis, on s’aperçoit » qui se termine par  « …. Alors, on meurt n’importe quand… »

Vias – Chambre funéraire le 6 janvier 2017

L

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

11 réponses à Hommage à Daniel Dussutour

  1. Geneviève Gamel dit :

    Un ami dont j’ai appris à apprécier l’intelligence, la culture et l’engagement au service de notre village et de son patrimoine.
    Il va énormément nous manquer. Nous ne l’oublierons pas

  2. le Beffroi dit :

    Du haut de mon perchoir, j’ai beaucoup de difficultés que je ne le verrais plus s’approcher de son pas lent depuis la Porte St TIBERY du centre du village venir vérifier que tout est pour le mieux et partager un moment avec chacun et toujours avoir le mot juste qui faisait que chacun était heureux de l’avoir croisé.

  3. Guy Bourguignon. dit :

    Au revoir Daniel.
    Les mots sont bien incapables de traduire tout ce que l’on ressent lors de la disparition d’un Ami.
    Tu as tracé un sillon, nous allons essayer de le poursuivre.

  4. Didier Beltran dit :

    Nous avons perdu le plus ardent défenseur du patrimoine viassois, qui pourra
    L’égaler salut daniel

  5. Henri-Pierre Huc dit :

    Au revoir Daniel, tu vas beaucoup nous manquer. Ta disparition est une perte irréparable pour Vias. Repose en paix.

  6. Un autre contribuable dit :

    Assurément il va manquer à ceux qui l’ont connu mais c’est surtout le village qui a perdu un de ses plus ardents défenseur à un moment où il en avait le plus besoin.

  7. Jeanne Cazale dit :

    Vias a perdu un de ses plus ardents défenseurs

  8. Hélios Sotomayor dit :

    J’ai appris cette mauvaise nouvelle, après les obsèques, comme quoi l’ information même avec Internet ne vous est donné qu’avec retard – Le haut parleur du village était bien plus efficace cher Daniel- Je perds aussi un copain qui soutenait mon combat pour la Côte Ouest de Vias –
    Hélios Sotomayor

  9. Raynaud dit :

    Le dimanche 14 janvier 2018 à 11h30, les amis de Daniel DUSSUTOUR se réuniront pour une messe à sa mémoire dans l’église Saint Jean Baptiste de Vias.

    Cette manifestation a été initiée par une amie de Daniel et il m’a semblé qu’il était bien que nous soutenions cette volonté de ne pas oublier Daniel !

    Le choix de l’Église de Vias n’est pas en contradiction avec les pensées profondes de Daniel et dépasse largement le choix de chacun, je me rappelle son combat pour le monument aux morts sur la place de l’Église, pour ma part il laisse à chacune, chacun, sa liberté de religion et sa liberté de conscience. Il s’agit d’un lieu de culture pour une ode à la liberté, à l’égalité, à la fraternité. On entre dans la mémoire du village…

    Le petit texte que j’ai fait à sa mémoire pour élargir la manifestation :

    Daniel, ta maison à l’entrée de Vias est comme le phare de nos souvenirs, ce village que tu as tant aimé, la Place, la Pile, les Halles, ses vignes et la Cave Coopérative… tu en as assuré la Présidence de nombreuses années comme tu as donné beaucoup de ta vie pour défendre l’APRPV, l’Association des Propriétaires et Résidents du Pays Viassois, les collectionneurs de voiture RENAULT, un voyage dans le temps que tu aimais laisser filer… au volant de ton autobus pour rejoindre le Libron, ton havre de Paix… nostalgique mais au plus près des réalités de ton temps,
    VIAS, ton village, défenseur du patrimoine et de cette Église où on se rappellera de toi Dimanche 14 janvier

    1 an déjà que tu nous as quitté !
    Salut Daniel

    • Mc² dit :

      Les responsables du blog s’excusent pour le retard dans la parution du commentaire. D’autant qu’il y était question d’un rendez-vous, à une date maintenant révolue. Nous avons pensé néanmoins qu’il était utile de le faire paraître, dans la mesure où il constitue un hommage à un être cher. (NDLR)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.