Le magazine municipal vu par VMV (3)

Les logement aidés (ou sociaux, selon la coloration politique de celui qui parle), c’est en page 9.

Là encore, chacun remarquera que le manque de logements sociaux à Vias « est imputable à la municipalité précédente ». Il est souligné que les logements n’ont pas été réalisés en 2011 mais il n’est pas rappelé que la loi SRU, qui impose ces quotas,  date du 13 décembre 2000 et, qu’en 2008, rien n’avait encore été entrepris. Il est vrai que certains élus de la majorité d’aujourd’hui appartenaient à la majorité d’alors…

Rendons à César ce qui appartient à César :

Voici les chiffres fournis par le Ministère du Logement et de l’habitat durable, ils démentent les affirmations de Monsieur le Maire qui prétend que rien n’a été fait sous le mandat précédent. (http://www.transparence-logement-social.gouv.fr/?ville=Vias&code=34332)

Les logements réalisés en 2014 et 2015 ont été initiés pendant le mandat de son prédécesseur et non lors du mandat de l’actuelle Municipalité :

Vias

Nombre d’habitants : 5 366

Nombre de logements locatifs sociaux en 2015 : 122

Commune carencée : Oui

Ma commune ne remplit pas en 2015 ses obligations en matière de logements sociaux.

20161208-graphique_logements_sociaux

 Donc nous avons de manière certaine à fin 2015, 122 logements qui ont été décidés et programmés sous la mandature précédant l’actuelle.

La ZAC de Font-Longue et le futur PLU (en page 10)

Le PLU semble rencontrer quelques problèmes du côté de la Préfecture ; celle-ci exige d’apporter des modifications au projet PLU arrêté le 31 mars 2016 par le Conseil Municipal.

Ces modifications sont tellement conséquentes qu’il faut reprendre la procédure au stade où elle était avant le Conseil Municipal du 31 mars 2016. Cela signifie : enquête publique, réunion d’information etc, etc… Et donc, report de la mise en place du PLU. Mais là encore, pour les Viassois, informations à minima.

Quels sont les points à revoir ? Quel est le motif du refus ? Autant de questions que se posent les Viassois et pour lesquelles ils n’ont pas reçu de réponse claire lors de la présentation à l’Ardaillon.

La Mairie serait en droit de demander des comptes aux Bureaux d’Études (chèrement payés avec nos impôts) qui ont pondu ce PLU mal ficelé ? Mais la commune ayant la Maîtrise d’Ouvrage, c’est délicat.

Comme la compétence urbanisme risque de passer à l’Agglo si le PLU n’est pas approuvé avant le 1er juillet 2017, cela peut à terme avoir de graves conséquences pour la commune de Vias, mais ne semble pas alarmer Monsieur le Maire.

Qui sont les amateurs ?

Quant à la ZAC Font-Longue, des remarques ont été faites sur le registre ouvert en Mairie, plus ou moins en catimini.

Le blog « Vias, mon Village » approfondira un peu plus ce sujet dans un prochain article.

Il faut quand même savoir que le problème de l’adduction en eau potable n’est pas résolu et que l’étude d’impact sonore a « oublié » qu’il y a un couloir aérien juste au dessus de la ZAC !

Deux détails sans grande importance semble-t-il !??

12/08/2016

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Le magazine municipal vu par VMV (3)

  1. Anonyme dit :

    Moi j’ai remarqué, dans le livret glacé et cartonné de 32 pages, une addition eronnée entre un nombre total de logements mis à disposition et le nombre de logements construits. L’émetteur de l’article parle de 250 logements construits alors que la décomposition des chiffres annoncés fait apparaître un total de 259 logements.
    Une question importante et pertinente se pose: où sont passés les 9 logements manquants? A qui ont-ils été attribués pour ne pas être repris dans les chiffres?
    Heureusement qu « avant » on apprenait le calcul mental à l’école .En ces temps là on les bonnets d’âne étaient d’actualité. Doit-on remettre d’actualité cette sanction et faire traverser ces incompétants à travers le village le jour du marché ainsi vétus????

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.