Le magazine municipal vu par VMV (1)

Premier Chapitre

En préambule, une remarque générale comparant le précédent bulletin, le premier de la nouvelle ère, avec celui-ci, le n°2.

« Vias mon Village » avait souligné le nombre de photos où apparaissait un des élus de la majorité (et non des moindres) : 31 photos avec le même élu !!!! Sur les 32 pages en papier glacé, cela constituait un record dont se serait délecté le « Canard Enchaîné ». Heureusement que certains élus de la majorité municipale, remerciant « Vias mon Village », ont senti que cela ressemblait à s’y méprendre à une pratique du culte de la personnalité… Le bulletin n°2 montre seulement 11 photos, un progrès notable que « Vias mon Village » se doit de souligner !

En parcourant ce « Magazine Municipal n°2 », que l’on pourrait qualifier de propagande électorale car nous y trouvons deux types de critiques :

  • contre la municipalité précédente,
  • contre le Gouvernement,

il ressort simplement que les difficultés actuelles que pourrait rencontrer la nouvelle majorité municipale ne  sauraient  lui être imputables.

Selon Monsieur le Maire la municipalité précédente aurait laissé un arriéré de factures à régler supérieur à 3 millions d’Euros ! Mazette ! OUI, mais les fonds nécessaires au règlement de ces factures étaient disponibles, cela ne s’appelle plus un arriéré.

Les comptes financiers de fin 2014 font apparaître un fonds de roulement de 3.968.000€ (près de 4 millions) et que le même compte de 2015 (première année complète de gestion de la majorité municipale actuelle) indique : 771.000€ (soit environ 5 fois moins). Qui sont les amateurs en matière de gestion ? Le fonds de roulement permet de couvrir le décalage entre encaissement de recettes et paiement de dépenses, il est le reflet de l’état de la trésorerie.

 Autre élément intéressant, selon la municipalité : « l’Observatoire fiscal rapporte 400.000€ en 2016, dont 250.000€ qui reviendront tous  les ans. » Mais oui ! C’est exact ! En imposant par la Taxe d’Habitation et les Taxes Foncières sur Bâti les résidents de la Côte Ouest à qui on conteste le droit de rester dans leurs logements. Où est la cohérence ?

Élément historique à rappeler :

– Fin 2008 (fin de 25 ans de mandat municipal), la capacité d’autofinancement de la commune était de 862.000 €,

– Fin 2014 (fin du mandat de la municipalité précédente), cette capacité d’autofinancement était de 2.557.000€,

– Fin 2015 (première année de la municipalité actuelle) cette capacité est ramenée à 613.000€.

Qui sont les amateurs ?

La capacité d’Autofinancement (CAF) représente l’excédent résultant du fonctionnement net lequel est égal à la différence entre les ressources de la commune et les charges. C’est la capacité d’une commune à investir.

« Vias, mon Village » consacrera prochainement un article aux chiffres avancés pour notre formidable outil culturel qu’est l’Ardaillon.

 (Prochainement, la suite de notre lecture du Magazine Municipal n° 2)

26/11/2016

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à Le magazine municipal vu par VMV (1)

  1. Un Contribuable dit :

    Les chiffres communiqués ici sont particulièrement inquiétants pour l’équilibre financier dans un avenir proche. Les capacités d’investissement sont gravement dété riorées à fin 2015, il serait intéressant de connaître la situation à fin 2016.

    • un contribuable averti en vaut deux ! dit :

      Nous connaîtrons la réelle situation financière de la commune pour l’année budgétaire 2016 aux alentours de l’été 2017. Le site officiel http://www.collectivités-locales.gouv.fr/ informe tout citoyen concerné et intéressé sur l’état exact des finances de la commune. Compte tenu des emprunts souscrits pour faire face aux travaux réalisés, il semble vraisemblable que la commune présente une situation un peu compliquée : des remboursements importants et peu de possibilités d’investissement.
      Attendons donc et soyons vigilants… surtout sur le plan des taux d’imposition.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.