Vin novèl e Castanhas

Vin novèl e Castanhas, voilà l’événement qui a rassemblé de nombreux viassois et viassoises en ce maussade après-midi du 22 octobre 2016. Chacun avait mis la main à la pâte pour que la fête soit belle, que ce soit le groupe des Festa Fabo (groupe de danses folkloriques) et la volonté de sa présidente Gisèle Camp, ou les volontaires de l’association « Le chantier » ou encore les responsables de la cave coopérative qui avaient fourni le fameux « vin novèl ».

Face à tant de bonne volonté, même la grisaille n’a pas réussi à ternir ce qui fut un réel bon moment où la convivialité se mêlait à la tradition, rassemblant connaisseurs ou simples curieux, venus autant pour s’imprégner de danses et musiques traditionnelles occitanes, que pour apprécier les produits locaux de saison, las famosas castanhas e lo vin novèl !

Après leur prestation, les Festa Fabo 021n’ont pas hésité à mouiller la chemise pour initier les néophytes désireux de tester leur sens du rythme au son des instruments traditionnels maniés avec talent par le groupe « La Nilha ».

Merci à tous et rendez-vous pourquoi pas, à l’an que ven, e si siam pas mai, que siaguem pas mens.

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à Vin novèl e Castanhas

  1. Un viassois dit :

    Enfin un article positif!!
    Normal il ne parle pas de lamunicipalité actuelle!!
    Il met à l’honneur la cave copérative (c’est déjà ça), et surtout des associations proches de l’ancienne majorité.
    Je n’ai rien contre les danses folkloriques, mais les articles mériteraient d’être un peu moins impartiaux!!
    Bref, on voit bien le soutien inconditionnel de ce blog à l’ancienne équipe municipale.

  2. Harry Pouchous dit :

    Voilà un commentaire qui semble ne pas manquer de … partialité ! Donc si je résume, les Festa Fabo sont « pro-Monédéro », « Le Chantier » aussi, quant à la Cave … ses affinités ne sont pas encore totalement définies. (Normal, en sortant d’une cave, on titube un coup à gauche, un coup à droite) – Ne serait-ce pas un poil simpliste ?
    Mais j’hésite à continuer, je me sens déjà catalogué.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.