C’est parti comme en 14 (en deux mille 14)

Vous avez lu le dernier message de notre édile sur Midi Libre ? Non ? Et bien c’est dommage, vous auriez appris des choses.

On y voit notre premier magistrat bien dubitatif, songeur, presque inquiet … Mais qu’est-ce qui l’inquiète donc à ce point ?

Hé bien, ma pauvre dame, c’est que les comptes de la commune ne sont pas au beau fixe … Certains disent même que nous n’avons rien à envier à la sécu …

Alors forcément, il cherche, et on le voit bien sur la photo, il cherche dur, tellement qu’on se sent nous, petits viassois, le devoir de l’aider tellement il a l’air à la peine.

Alors allons-y, cherchons, voyons, qu’est-ce qui aurait bien pu affaiblir à ce point les caisses de la commune :

          Peut-être le coup de torchon et de peinture, aussi rapide qu’inutile destiné à effacer dès la victoire arrosée toute trace de l’Ancien Régime ? (Vous savez les barrières, le logo sur tous les véhicules municipaux, les kilos de papier à l’entête de la mairie …)

          ALLONS, SOYONS SERIEUX, RIEN A VOIR !

          Ah, bon, hé bien peut-être les milliers d’euros dilapidés en études de projets pour l’instant chimériques ?

          NON MAIS ÇA VA PAS NON ? VOUS ETES FOUS ?

          Ah bon, zut, encore loupé ! Bon, ben, cherchons encore, peut-être les dizaines d’emplois municipaux créés dans l’euphorie de la victoire ? Emplois dont certains se montent à 3 fois le SMIC (4 en comptant les charges).

          NON MAIS VOUS AVEZ DECIDE DE DIRE VRAIMENT N’IMPORTE QUOI ! TOUT CECI EST PARFAITEMENT MAÎTRISE ! VOS INSINUATIONS SONT NULLES ET OUTRAGEANTES !

          Ah mais, c’est qu’on n’est pas des pros nous, on cherche mais … c’est dur. BON en tous cas, ce n’est pas le port, lui, il n’est pas encore construit ! Peut-être les festivités aussi onéreuses que lamentables comme le concours des Miss ?

          BON, C’EST TOUJOURS AUSSI NUL, MAIS VOUS COMMENCEZ A CHAUFFER …

          Ben nous, on ne voit plus … En tous cas, c’est pas l’entretien des voiries …

          Hé bien je vais vous le dire moi ce qui grève le budget de notre commune, j’ai les chiffres sous les yeux (il a bien de la chance) et il en ressort que le gouffre financier c’est …  

CETTE FOUTUE SALLE DE DIFFUSION DE SPECTACLES HERITEE DE L’EQUIPE PRECEDENTE !!!

Salle de l'Ardaillon

24/10/2016

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à C’est parti comme en 14 (en deux mille 14)

  1. Le BEFFROI dit :

    Vous parlez de l’ARDAILLON?
    Cela n’est pas possible, Monsieur le Maire après l’avoir beaucoup critiqué, il est vrai, n’a de cesse d’en chanter les louanges, pour sa disposition, son acoustique, son adaptabilité aux manifestations les plus diverses depuis maintenant bientôt une année!
    Vous devez sans doute avoir mal interprété ses propos! ! ! !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.