Conseil Municipal du 3/10 à la Salle des Fêtes

Ce lundi 3 octobre, une séance du Conseil Municipal avait lieu et diverses décisions étaient à l’ordre du jour. Parmi celles-ci, trois décisions modificatives (budget général, eau et assainissement)  dont deux portaient sur la répartition des excédents des emprunts souscrits pour amener l’eau et évacuer les eaux usées des célèbres paillotes privées implantées sur nos plages publiques.

Cette décision amène une remarque de M.MONEDERO, élu de l’opposition : “il s’avère  que vous faites un emprunt pour faire face aux échéances d’emprunt antérieurs”.

Monsieur le Maire affirme : “votre remarque sera insérée au Procès-Verbal”.

Les affectations comptables de ces excédents (voir leurs montants ci-dessous) sont rapidement lues par l’adjointe au budget.

Vias, Mon Village s’interroge, s’informe et ainsi constate un emprunt de 380 000 € pour financer 336 300 € de travaux à la rénovation des réseaux pour l’eau et un autre de 415 000 € empruntés pour financer 380 000 € dépensés en travaux pour l’assainissement, travaux au bénéfice, on le répète, des paillotes privées. Comme ces emprunts sont passés avec un taux de 1,5 % sur 20 ans, nous, les viassois, allons les rembourser avec nos impôts encore longtemps !!

Monsieur le Maire, sans doute fort pressé, passe avec hâte à la délibération qui est adoptée par les 21 élus de la majorité (il y avait un absent qui n’avait pas donné de procuration), les 7 élus de l’opposition, toutes tendances confondues, votant contre.

Mesdames et Messieurs les élus qui ont émis un vote favorable à cette décision connaissent-ils la situation comptable de la Mairie de VIAS ? Nous en doutons  car selon la loi :

 « En aucun cas l’emprunt ne doit combler un déficit de la section de fonctionnement ou une insuffisance des ressources propres pour assurer l’amortissement de la dette (article L.1612-4 du CGCT) »

Car en effet si, comme M. MONEDERO, au nom de l’opposition, l’a évoqué, l’emprunt sert pour tout ou partie à assurer le paiement des échéances d’emprunts antérieurs, nous nous trouvons dans une situation préoccupante pour l’avenir des finances locales.

La loi prévoit qu’une collectivité locale  peut emprunter librement. La loi prévoit aussi qu’en aucun cas l’emprunt ne doit combler un déficit.

C’est bien au regard de cet article que nous étions en droit d’attendre de la part de Monsieur le Maire une réponse à la question ci-dessus, réponse qui aurait apporté tous les apaisements nécessaires dans le cadre de la transparence indispensable.

Nous interrogeons les Viassois,  trouvez-vous cela rassurant ?

Et les Viassois nous interrogent ce matin sous la Halle, heureusement pas grillée : « Et le port, il est où ? » Hé oui, le Midi Libre en fait état, de cette adhésion au syndicat des villes portuaires de la part de la commune pour un port virtuel, qui n’existe pas, mais qui est un projet de la majorité municipale, voté le 31 mars 2016, pour un montant (HT) de 32 millions d’euros, dont la mairie n’a pas le premier centime, et montre seulement, dans le bulletin municipal, nouvelle formule, une « image de synthèse en 3D, non contractuelle »… autrement dit rien.

6/10/2016

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

4 réponses à Conseil Municipal du 3/10 à la Salle des Fêtes

  1. Pangloss dit :

    On marche sur la tête. Le réveil sera difficile. Comment arrêter cette gabegie?

  2. La marine dit :

    Un port ? Quel port ? Il n’y a qu’une misérable halte nautique au bord du canal. La berge est envahie d’herbes folles et le petit escalier en bois qui permet d’accéder aux bateaux a 3 marches sur 4 qui sont cassées et la rampe aussi ! On a besoin d’adhérer à ce groupement pour réparer l’escalier ?

  3. Un contribuable dit :

    Mais comment un Maire peut-il être suivi aveuglément par ses colistiers dans de pareils errements. Les Conseillers Municipaux ne sont pas des marionnettes quand même?
    Nous avons voté voilà30 mois et le programme de l’Union Viassoise paraissait sérieux. La brochure de campagne Page2 nous rassurait en ces termes:
    « Tous nos projets s’étaleront dans le temps, puisque nous gérerons la ville avec les moyens disponibles »
    Monsieur le Maire va sans doute rassembler tous les Viassois à l’Ardaillon pour leur exposer la cohérence de ses projets avec les finances de la ville……

  4. Un autre contribuable dit :

    La première question est : oui ou non sont-ils dans la légalité ?
    Si oui, on ne peut que constater une fois de plus que de très mauvais gestionnaires sont en place mais que de toutes les façons les Viassois finiront par payer
    Si non, que peut faire l’opposition, y compris en justice, pour arrêter cette gabegie ?
    La deuxième question est : Mesdames et Messieurs les conseillers municipaux sont-ils conscients de ce qu’ils votent ?
    Si oui ils auront d’ici peu de temps beaucoup de mal à expliquer leur attitude et à regarder en face leurs concitoyens,
    Si non ils ne sont que des moutons sans personnalité et dans ce cas il faudra s’en souvenir lors des prochaines élections.

    Je rappellerai les propos de notre bon Maire peu après son élection : « Pour qu’une ville touche des subventions il faut qu’elle soit endettée » conclusion : dépensons l’argent que nous n’avons pas, empruntons, endettons-nous, et surtout montrons dans les médias ce que nous savons faire ……………….. le retour de bâton va être terrible Mesdames et Messieurs les Conseillers Municipaux, VOUS serez les vrais responsables

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.