Contre le projet de la Halle de Vias mais sans étiquette !

Mercredi 28 septembre, Vias Mon Village avait appelé à participer au rassemblement pour la défense de la halle et de l’ensemble du patrimoine de la Commune, menacés de dénaturation par la volonté de la majorité municipale.

L’Association VMV tient à préciser qu’elle s’est associée tout naturellement à ce mouvement concernant le patrimoine, sa préoccupation prioritaire, et, elle a, par divers moyens de communication, dont les réseaux sociaux, appelé ses sympathisants à s’y joindre également.

Or, dans l’entretien accordé par Hérault Tribune, peut-être demandé par Monsieur le Maire, celui-ci comme il en a désormais l’habitude, explique avec un aplomb déconcertant qu’il aurait répondu favorablement à la « sollicitation de deux associations de leur souhait d’organiser un rassemblement sous les halles ». En ce qui concerne VMV, aucune demande n’avait été formulée et donc forcément aucune réponse ne nous a été adressée….

Ensuite, Monsieur le Maire, comme pour discréditer ce mouvement, et surtout sa cause, accuse les participants à ce rassemblement « d’avoir participé à une manifestation politisée parce que les personnes présentes sont notoirement connues pour être opposées à la majorité municipale ». Et voilà, par cette seule phrase, c’est bien vous, Monsieur le Maire, qui politisez l’évènement !  Non, Monsieur le Maire, chacune et chacun, à Vias comme ailleurs, a le droit de ne pas être d’accord avec vos projets, qu’ils aient été, ou pas, les colistiers de vos prédécesseurs. Il ne faut pas minimiser l’ampleur de ce mouvement ni  oublier les centaines de personnes qui ont signé les pétitions que vous avez bien eues entre les mains, même si vous faites croire que ce n’est pas le cas ! D’ailleurs, ceux qui n’étaient pas présents ce soir-là, pour des raisons qui leur sont propres, n’ont pas pour autant rejoint les rangs de la majorité municipale pas plus qu’ils ne vous donnent le feu vert pour entreprendre ces travaux ? Nous ne discuterons pas, comme la coutume le voudrait, du nombre de participants, mais soyez sûrs qu’ils sont bien plus nombreux et aussi bien déterminés. Ne pas le croire finalement serait  « l’expression, par essence, du ridicule ». En tout état de cause, en nier les faits serait aussi dénigrer la grande partie de la population attachée à son patrimoine et qui n’est pas politisée du tout. D’ailleurs pour s’assurer des aptitudes qui sont les vôtres à tout politiser, il n’y a qu’à se rappeler certains de vos discours où parfois le respect eût été préféré.

De tous temps, les Viassois ont aimé leur Halle

De tous temps, les Viassois ont aimé leur Halle

Non Monsieur le Maire, on ne vous reproche pas de vouloir rénover la Halle de Vias (car c’est ainsi qu’elle se nomme) mais nous nous opposons fermement à ce que soit installées des grilles pour la fermer. Nous rappeler que la halle de Vias date de 1820 * pour justifier des travaux, c’est vouloir nous faire croire que rien n’y a été fait depuis cette époque. C’est bien sûr faux puisque, pour ne citer que la charpente, elle a été refaite il y a moins de 30 ans, il suffit d’ailleurs de lever la tête pour voir qu’elle est en très bon état. 

Non, Monsieur le Maire, on ne vous reproche pas de vouloir rénover la Halle de Vias, mais bien d’engager des sommes considérables alors qu’une simple rénovation du bâtiment dans le respect du passé serait plus appropriée et qu’il y a d’autres priorités dans notre village.

Ce n’est pas en fermant la Halle de Vias que la sécurité sera maintenue et que le trouble à l’ordre public sera stoppé, sinon à quoi aura servi votre politique sécuritaire en matière de personnel de police, agents de sécurité, caméras et autres véhicules ?

On vous rejoint sur un point, quand on investit 350 000 € HT d’argent public dans des travaux, ce n’est pas pour que, six mois après, il faille refaire les peintures. Ça, personne ne le conteste, dommage que vous n’ayez pas fait vôtre ce choix avant, le changement des peintures des potelets des trottoirs et le coût généré nous auraient été épargné.

Par contre, pour les chiens et les passants mal éduqués, nous ne sommes pas sûrs qu’ils partent dans la campagne pour se soulager… Mais là encore ce n’est que notre avis…

Vous nous ôtez un doute en affirmant que l’ensemble de la majorité municipale adhère à ce projet que, comme d’autres, vous semblez seul porter avec un obsessionnel entrain.

Les membres de VMV n’ayant pas été « aux commandes de la commune », nous laisserons bien sûr l’équipe sortante répondre à l’accusation de n’avoir rien fait pour la réhabilitation du patrimoine Viassois, ni pour l’organisation d’une consultation des associations pour la Salle de diffusion de Spectacles.

Pour la Halle, encore heureux que vous ayez eu l’accord de l’architecte des Bâtiments de France, à ceci près que la pose des grilles ne vous a été autorisée qu’avec un barreaudage beaucoup plus fin que prévu. Contrairement aux dires de Monsieur le Maire, cet accord n’était donc pas « sans réserve ». 

De la même manière en évoquant votre souhait de préserver le tissu économique Viassois et de ne pas rajouter d’autres commerçants, une fois encore il y a contradiction, puisque à ceux déjà en place, depuis des décennies (un ostréiculteur, un producteur de fruits et légumes et une supérette), vous souhaitez en rajouter cinq autres. Déjà, les trois premiers ne savent à ce jour, absolument pas, ce que l’avenir leur réserve. Alors que l’on sait que gérer une entreprise ou un commerce, c’est d’abord prévoir, vous conviendrez que laisser des commerçants dans cette incertitude, ce n’est pas les aider.

En ce qui concerne la transparence que vous revendiquez, pour beaucoup d’entre nous, il aura fallu ce rassemblement pour avoir quelques informations qui nous étaient cachées, même dans la nouvelle édition du magazine municipal. Personne ne connait encore à ce jour, ce qui se trame derrière tous les projets municipaux. En fait de transparence, nous parlerons plutôt d’opacité totale.

Le paroxysme est énorme, lorsque Monsieur le Maire justifie dans une dernière question, les travaux que l’équipe municipale projette autour de l’église Saint Jean-Baptiste en incriminant une nouvelle fois les chiens qui font leurs excréments dans le jardin médiéval ! Décidément, à Vias, les chiens coûtent cher à la collectivité !!! A VMV, nous pensons que l’entretien et le maintien de la propreté des lieux seraient plus appropriés.

Nous rappelons que pour ce dernier point, les fouilles archéologiques ont révélé des tombes du 11ème siècle, que les platanes de la place sont centenaires et que des associations patriotiques voient d’un mauvais œil de déplacer le Monument aux Morts.

A suivre….

* La halle de Vias  a été terminée en 1830 sous la municipalité de François Rascas de Palignan.

3/10/2016

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

3 réponses à Contre le projet de la Halle de Vias mais sans étiquette !

  1. Pioch dit :

    Croyez vous que nous seront assez déterminé pour empêcher ce saccage , tout comme le Clot (réserve naturelle d’oiseaux migrateurs) avec blanca ; Une fois les travaux commencés, ce serras irréversible. Bougez vous car nous avons à faire à des gens sans foi .

  2. Le BEFFROI dit :

    Monsieur le Maire aime détourner les médias, Monsieur le Maire adore politiser ses interventions. Chacun d’entre nous qui a pu assister aux différents discours du maire dans l’été lors des hommages aux victimes des attentats a pu le constater. Chaque discours fut pour monsieur DARTIER une tribune politique.
    Donc lorsqu’il est contesté pour lui cela ne peut-être qu’un mouvement politique.
    Monsieur DARTIER Maire de VIAS ne saurait tolérer la moindre contestation basée sur la défense par les Viassois de leur cadre de vie. La vie de Monsieur DARTIER n’est qu’ambition politique.

  3. PAULIN richard dit :

    Il faudrait connaitre le ciment de la motivation de nos élus à vouloir dénaturer le cœur de village (halles, place de l’église etc…)?
    Si le but est d’uniformiser de façon radicale en faisant en sorte que le village A ressemble au village B, je pense que nous avons beaucoup à y perdre, financièrement, esthétiquement et sentimentalement…
    La concertation, serait à mon goût, dans pareil cas, le meilleur moyen d’élaborer des projets pérennes, économiquement viable et suscitant l’adhésion de tous les acteurs…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.