Garer sa voiture à Farinette, bientôt on ne pourra … P.L.U !

Que celui qui n’a jamais rencontré de difficultés pour stationner à VIAS-PLAGE lève la main !  Qu’à cela ne tienne, vous n’en aurez bientôt plus la possibilité. Si cette saison 2016 vous avez encore pu bénéficier du parking au rond-point des 3 plages, ce n’est pas grâce à la municipalité qui a préféré tout simplement en condamner l’accès sur la moitié appartenant à un propriétaire privé. Pourquoi me direz-vous ?  C’est pour économiser les 4000 € que la Commune versait pour permettre aux véhicules de se garer. Ce sont donc les commerçants qui ont dû alors se cotiser et verser ces 4000 €. Belle opération….

Parking farinetteCela aura tout de même permis, grâce à cette profusion de places, de réaliser un « boulodrome » condamnant près de 10 emplacements dont tout le monde a désormais bien conscience de l’inutilité; en effet les trottoirs sont suffisamment larges pour accueillir des véhicules, occasionnant d’énormes recettes en terme de contraventions. Les finances sont sauvées !

  Alors que ces parcelles n’avaient jusqu’alors qu’une vocation unique de stationnement au profit de la Commune, elles sont désormais constructibles (voir P.L.U qui sera effectif après une enquête publique encore non prévue par la Municipalité) et abandonnées à la SEBLI.

  Rappelons que ces terrains sont des biens de retour qui devaient être restitués par la SEBLI à la Commune à la fin de l’opération ZAC de Farinette.

25/9/2016

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à Garer sa voiture à Farinette, bientôt on ne pourra … P.L.U !

  1. Un contribuable dit :

    Mais, que je sache un bien de retour dans le cadre d’une convention ZAC, il ne peut pas changer de destination ? Ou alors il s’agit d’une renégociation de la convention de la ZAC ! Mais alors quand la dite ZAC est en procès devant les tribunaux depuis une quinzaine d’années, ce sont les tribunaux qui doivent statuer en la matière, pas un arrangement entre les deux parties sur le dos des contribuables

  2. CAZALE Jeanne dit :

    Ça risque d’être chaud l’été prochain si on doit aller se garer à Pétaouchnok.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.